Maison

L'entretien du bassin de jardin mois par mois

Dossier - Construire un bassin de jardin
DossierClassé sous :Maison , Bassin de jardin , bassin

-

Un dossier complet pour tout savoir avant de construire un bassin de jardin : exposition, forme, dimensions, matériel à avoir, entretien...

  
DossiersConstruire un bassin de jardin
 

Le volume du bassin détermine en grande partie la fréquence des soins à apporter. Un plan d'eau de petites ou moyennes dimensions demande une attention constante car il peut être rapidement envahi par les algues vertes et les déchets. Sur ce point, les grands bassins sont nettement plus avantagés, la nature effectuant l'essentiel du travail. Mais vous n'êtes pas quitte pour autant, chaque saison impose son lot de choses à faire...

Bassin tendance japonaise crée par Isamu Taniguchi. © LoneStarMike- CC BY-SA 3.0
Entretenir son bassin d'eau, c'est toute l'année. © DR

Mars - Avril

Un peu partout dans le bassin, la végétation se réveille. Jour après jour, bourgeons et jeunes pousses apparaissent. Coupez les tiges fanées 10 cm au-dessus de l'eau (excepté pour les nénuphars). Assurez-vous qu'il reste assez de substrat dans les paniers et que vos plantes ne s'y trouvent pas à l'étroit. Attendez la mi-avril pour déplacer les végétaux, réintégrer les espèces mises à l'abri, diviser et rempoter les nénuphars, faire de nouvelles plantations... Pas de précipitation, vous avez jusqu'en juillet pour installer de nouvelles variétés. 

Mars - avril : c'est le moment de s'occuper des plantes du bassin d'eau. © pagesperso-orange.fr/bernard.aminot

Durant les premières semaines de printemps, les poissons sortent de leur torpeur hivernale et s'apprêtent à frayer. Le moment est venu de leur redonner progressivement à manger. Pour les aider à se renforcer en vue du frai, vous pouvez ajouter un complément nutritionnel à leur nourriture de base. Ce type de cure vitaminique est à administrer pendant 7 à 8 jours d'affilée. Durant cette période critique, contrôlez régulièrement la température de l'eau, qui doit être au moins d'une dizaine de degrés, et sa qualité. De même gare aux prédateurs, les hérons en particulier, qui ont eux aussi gros appétit !

S'il est trop tôt pour remettre en route la filtration (à cause des gelées tardives), profitez de la période pour vérifier l'état des appareils et des tuyauteries. Nettoyez les bords du bassin, ôtez les feuilles et débris qui ont pu tomber dans l'eau. Vérifiez également l'étanchéité du bassin et effectuez les réparations qui s'imposent.

Mai - Juin

Avec les beaux jours, la vie du bassin s'emballe. Sous la chaleur, le phytoplancton et les algues vertes s'en donnent à cœur à joie. Pour maintenir une eau claire, il faut veiller au bon fonctionnement de la filtration qui tourne en continu : nettoyage régulier des filtres et de la pompe, réensemencement en bactéries, contrôle du débit...

Mai - juin : attention à bien vérifier la filtration en continu. © Tetra France

En mai, l'écosystème n'a pas encore atteint son plein équilibre et il faut souvent jouer de l'épuisette pour éliminer les algues filamenteuses en suspension. En juin, le milieu aquatique est en principe opérationnel et c'est lui qui fait le gros du boulot. Attention toutefois à maintenir un bon niveau d'eau, laquelle s'évapore d'autant plus qu'il fait chaud. 

Utilisez l'épuisette pour enlever les algues en suspension dans votre bassin. © Ubbink Garden

La saison est idéale pour compléter la flore du bassin, remplacer les plantes qui ne sont pas reparties. C'est aussi le moment d'introduire des espèces flottantes, épuratrices et ombrantes. Retirez au fur et à mesure les fleurs et les feuilles fanées, pour éviter un envasement rapide du bassin. De leur côté, les poissons se chargent de réguler la surpopulation en fonction des possibilités d'accueil du bassin. Et, vous, vous leur apportez quotidiennement la nourriture dont ils ont besoin.

Juillet – août

La végétation estivale est luxuriante. Mais les pucerons débarquent et les plantes n'apprécient pas. Attention aux traitements qui pourraient s'avérer toxiques pour la faune aquatique. Mieux vaut immerger les feuilles quelques instants pour noyer ces insectes nuisibles. Les nénuphars ayant fleuri en début de saison font une pause avant une nouvelle floraison. Dans l'intervalle, un léger apport d'engrais est une bonne chose. Pensez à tailler les plantes envahissantes et, toujours, éliminez les fleurs et les feuilles fanées...

En plein été, attention aux pucerons sur les feuilles des plantes aquatiques. © decor-aquatique.com

Les poissons souffrent de la chaleur et du manque d'oxygène : assurez-vous de conserver une eau bien oxygénée (fontaine, cascade...). Plus que jamais, votre filtration doit être parfaite. Si vous partez en vacances, faites une revue de détail pour prévenir tout risque de panne. Pendant une quinzaine de jours, vos poissons pourront se passer de vous : le milieu les nourrira. Au-delà, demandez à une personne de confiance de s'en occuper et d'assurer l'entretien indispensable du bassin. 

Septembre - octobre

Trop tard pour planter ou diviser les plantes. Jusqu'à la fin de l'été, contentez-vous d'entretenir la végétation aquatique, de nettoyer le bassin... Espèces envahissantes mises à part, ne taillez vos plantes qu'une fois les tiges complètement sèches. Si vous le faites trop tôt, elles produiront de nouvelles pousses qui ne passeront pas l'hiver. 

La chute des feuilles marque le début d'une corvée quotidienne (parfois biquotidienne). Si vous laissez faire, elles obstrueront vite la pompe et les filtres. Plus grave, leur décomposition lente peut engendrer des intoxications au cours de l'hiver. En déployant un filet anti-feuilles au-dessus du bassin, ce sera plus sûr.

Ramassez régulièrement les feuilles mortes tombées dans le bassin d'eau. © Bassin Traviesa, décorervotrebassin.com

Attendez que vos poissons cessent complètement de se nourrir pour arrêter la filtration (fin octobre à mi-novembre, si le temps est encore doux). D'ici là, vous pouvez leur redonner une cure vitaminique à raison de 2 ou 3 repas par semaine pour les préparer à l'hivernage. 

Dès que les poissons arrêteront de s'alimenter (eau à 8 - 10°C), coupez la filtration et nettoyez-la à fond. Idem pour la pompe. Mettez alors à l'abri les appareils craignant le gel (voir notice du fabricant) tels les filtres à UV, les pompes solaires... Stoppez les cascades et ruisseaux, qui contribuent à rafraîchir l'eau. 

Dans le cas d'un petit bassin empoissonné, il est utile de prévoir une cloche antigel que vous pouvez compléter d'une résistance chauffante. Apprêtez-vous également à rentrer les plantes sensibles au gel.

Novembre - décembre

La température baisse et bientôt, il fera franchement frisquet. Si ce n'est déjà le cas, les poissons vont démarrer leur long jeûne hivernal et, comme la végétation, se mettre au repos. Le filet antifeuilles va rester en place afin de minimiser la pollution organique

Cloche antigel et filet en place. © roue-libre.be

Les bassinophiles expérimentés installent un système d'aération qui fonctionnera jusqu'au printemps. Pompe et tuyaux sont soigneusement calfeutrés pour les protéger du froid et d'une humidité excessive. En l'absence de dispositif antigel, certains recouvrent la surface d'un film bulle : efficace, à défaut esthétique.

Janvier – février

Peu de choses à faire, sauf vérifier les effets du gel. Si la glace recouvre le bassin, creusez des trous pour l'aérer. Surtout, ne cherchez pas à la briser à coups de marteau (ou autre objet lourd), vos poissons en souffriraient. Cela endommagerait leur système auditif et pourrait même les tuer. Versez de l'eau bouillante et agrandissez précautionneusement le trou avec un bâton. 

En plein hiver, il faut surveiller le gel sur le bassin. © roue-libre.be

Pour le reste, attendez sagement le printemps et le réveil du bassin.