Tech

Edward Joseph Snowden

21 juin 1983 -

Lanceur d'alerte

Classé sous :cybersécurité , Edward Snowden

Biographie

Né le 21 juin 1983 à Elizabeth City, en Caroline du Nord, Edward Joseph Snowden est un ancien analyste de la CIA devenu lanceur d'alerte. Il a révélé l'existence de programmes de surveillance de masse mis en place par les agences de renseignement américaines et britanniques.

Le parcours d'Edward Snowden

Edward Snowden rejoint la CIA en 2006 dans les quartiers généraux de l'agence en Virginie. L'année suivante, il est muté en Suisse pour superviser la sécurité des réseaux. Il quitte l'agence en 2009 pour rejoindre la société Dell. Il est alors chargé de la maintenance des systèmes informatiques pour la NSA. En 2011, Edward Snowden retourne aux États-Unis, il devient consultant en cyber contre-espionnage pour le compte de la CIA.

Toujours chez Dell, à partir d'avril 2012, Edward Snowden commence à collecter des documents sur les programmes de surveillance électronique. On estime qu'il a recueilli entre 50 000 et 200 000 documents classés top secret.

En mars 2013, il quitte Dell et rejoint le cabinet de consultant Booz Allen Hamilton. Il travaille désormais en tant qu'administrateur système pour le compte de la NSA au sein d'un centre opérationnel localisé à Hawaii. Ce dernier est spécialisé dans la surveillance de la Chine et de la Corée du Nord. Sur place, il continue de recueillir des informations.

En mai 2013, il part en congés, mais ne reviendra jamais. Trois semaines plus tard, il commence à rendre publiques ces informations confidentielles.

Les révélations d'Edward Snowden

Edward Snowden est entré en contact avec des journalistes du Guardian en Angleterre et du Washington Post aux États-unis pour y publier des informations confidentielles qu'il juge important de rendre publiques.

Le 6 juin 2013, Le Guardian révèle que l'opérateur téléphonique Verizon renvoie quotidiennement à la NSA et au FBI toutes ses données relatives aux communications établies au sein du pays mais aussi vers et depuis l'étranger.

Le monde apprend qu'il est mis sur écoute, l'annonce fait l'effet d'une bombe, mais le jour même, le Washington Post révèle de son côté les premiers détails du programme de surveillance PRISM.

Les agences de renseignement américaines utiliseraient des portes dérobées pour accéder aux serveurs - et donc aux données - des plus grandes sociétés technologiques américaines. Microsoft, Yahoo, Google, Facebook et Apple sont notamment citées dans un document. Chacune d'entre elles a publiquement nié son implication dans cette affaire. Toutes ont ensuite annoncé avoir renforcé leurs dispositifs de sécurité.

Un site spécialisé baptisé The Intercept a été mis en place en publiant chaque mois jusqu'en mars 2018 des révélations issue des documents fournis par Edward Snowden. On y apprend ainsi que le programme de surveillance collectait les métadonnées du service de messagerie Gmail. Edward Snowden dévoile également que les grands dirigeants, tel qu'Angela Merkel étaient mis sur écoute ou encore que la NSA était capable de manipuler le trafic Internet pour infecter les machines de ses cibles en accédant à un câble sous-marin géré par les fournisseurs d'accès à Internet.

Edward Snowden a été inculpé d'espionnage par les autorités américaines. Il risque jusqu'à 30 ans de prison. Depuis 2013, Edward Snowden est en Russie en asile temporaire.  Il a obtenu un accord de résidence permanente depuis 2020.