Tech

Microsoft invente le support de piles sans polarité

ActualitéClassé sous :technologie , Microsoft , support de piles

Insérer une pile bâton dans un sens ou dans l'autre sans risque pour l'appareil : c'est possible grâce à Microsoft qui présente une invention astucieuse.

Deux contacteurs Instal Load en position dans le compartiment. Leur encombrement n'est guère supérieur à celui d'un modèle normal. © Microsoft

Repérer la polarité indiquée par une minuscule gravure sur le plastique noir, quelque part sur la paroi du tube sombre, avant d'y glisser la pile bâton sous peine de détruire l'appareil photo ou le baladeur. C'est un des petits cauchemars de la vie quotidienne, redouté des presbytes. Pour y remédier, une astuce, digne du concours Lépine, vient d'être présentée, décrivant un réceptacle dans lequel la pile peut être glissée dans un sens ou dans l'autre.

On n'attendait pas Microsoft sur ce terrain mais c'est bien le numéro un du logiciel qui vient de publier les détails de cette innovation, baptisée Instal Load et couverte par des brevets mais sous licence gratuite. Toute entreprise peut donc en tirer profit.

Lorsque la pile est insérée avec le pôle plus vers le contacteur (ici en haut), le plot vient appuyer sur le contact central (en gris), légèrement en retrait par rapport à la périphérie. Celle-ci fait contact lorsque la pile est insérée dans l'autre sens. Les lignes noires symbolisent des isolants qui évitent que la périphérie de la pile, quand elle est insérée du côté du plot, vienne toucher le contacteur. © Microsoft

Bientôt en vente partout ?

Le principe consiste à dessiner intelligemment les contacteurs positifs et négatifs de sorte que le culot de la pile (pôle moins) touche en un certain endroit et que le plot (pôle plus) en touche un autre, ces deux parties étant séparées par un isolant. Aucune pièce mobile ni aucune subtilité électronique ne sont nécessaires. Simple mais il fallait y penser...

L'invention de Microsoft est compatible avec les formats les plus courants de piles bâtons, les AAA et AA, ainsi que les C et D (soit, en terminologie CEI, RC03, RC06, RC14S et RC20S). Pour l'instant, Duracell s'est dite intéressée. La gratuité de la licence pourrait permettre à l'innovation de se généraliser. Une grande nouvelle pour les presbytes ?

Cela vous intéressera aussi