Tech

Le P2P gratuit/légal financé par la publicité ?

ActualitéClassé sous :Tech , p2p , kazaa

-

AltNet qui gère notamment la publicité pour KaZaA, a annoncé lundi la création d'un nouveau concept qui permettra de verser aux maisons de disques les revenus générés grâce aux publicités placées sur les logiciels d'échanges de fichiers P2P.

Le P2P gratuit/légal financé par la publicité ?

En contre-partie, les maisons de disques doivent autoriser la distribution de leurs titres, en téléchargement payant, en offre d'essai ou même gratuitement. Six labels ont déjà accepté ce nouveau concept, il s'agit de V2, Artemis, Epitaph/Anti, Side One Dummy and Palm, Simmons/Latham, et Koch Media.

En revanche, les grandes maisons de disques, actuellement en procès avec KaZaA (qui devrait logiquement adopter le modèle proposé par AltNet), ne semblent pas d'accord, elles ont d'ailleurs demandé à un juge australien d'empêcher la distribution de ces revenus. Il est également important de préciser que Altnet a dernièrement attaqué plusieurs logiciels de P2P pour violation de brevet qui pourraient être réticents à adopter ce nouveau concept, alors que d'autres logiciels d'échanges de fichiers ont bâti leur succès sur la gratuité et l'absence de publicité (eMule, BitTorrent ...). Le concept d'Altnet risque donc ne pas faire l'unanimité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi