Tech

Le MIRT passe au rouge

ActualitéClassé sous :Tech , urgence , high tech

Utilisé hier par les seuls pompiers, ambulanciers et policiers, le MIRT (émetteur infrarouge mobile) pourrait demain représenter un risque pour la sécurité routière.

Cet appareil, qui permet de changer à distance les feux de signalisation à l'approche d'une intersection, est devenu au fil des ans et de l'évolution des techniques plus abordable pour le grand public.

Les autorités américaines commencent ainsi à craindre l'émergence de ventes non autorisées, voire même de dispositifs contrefaits. Selon le département des Transports, les feux de 26 500 intersections, réparties à travers 78 grandes agglomérations, sont aujourd'hui équipés du récepteur qui capte les signaux du MIRT.

Des appareils similaires, offrant en plus un système de cryptage, existent bien, mais leur coût reste trop élevé pour de petites municipalités (près de 2500 dollars contre 300 pour le MIRT). Des lois, au niveau local et fédéral, pourraient bientôt être adoptées afin d'interdire toute utilisation privée du système ; les contrevenants, acheteurs comme vendeurs, risqueraient jusqu'à 10 000 dollars d'amende et de six mois de prison pour les premiers à un an pour les seconds.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi