Bientôt votre smartphone pourra détecter la peau vivante. © Sp3n, Fotolia

Tech

Un détecteur de peau pour débloquer son smartphone

ActualitéClassé sous :smartphone , Android , biométrie

-

Après la reconnaissance d'empreinte digitale, et mieux que la reconnaissance faciale, le détecteur de peau permet de déjouer les pièges d'un masque pour déverrouiller un smartphone. Cette technologie pourrait être intégrée aux processeurs pour les smartphones Android.

De plus en plus de fabricants incluent des capteurs pour la reconnaissance faciale dans leurs smartphones, qui permettent de les déverrouiller en les tenant devant le visage. Ce système est loin d'être parfait, et peut être déjoué avec un peu d'inventivité, comme un masque, une impression 3D, ou même une simple photo. Pour mieux sécuriser la reconnaissance faciale, la firme TrinamiX a mis au point une technologie qui vérifie tout bonnement si le visage reconnu est couvert de peau vivante.

Certains systèmes de reconnaissance faciale utilisent une projection de points de lumière infrarouge pour établir une cartographie en trois dimensions du visage. TrinamiX utilise un système similaire, et combine une caméra et un projecteur de points infrarouges pour obtenir en même temps une image en deux dimensions, une modélisation en 3D, et surtout analyser la rétrodiffusion de la lumière infrarouge qui varie selon le matériau rencontré.

C'est la cartographie en 3D du visage qui permet de détecter s'il s'agit de peau humaine ou d'une matière autre. © Trinamix

Un système compatible avec les processeurs Qualcomm

En identifiant le matériau, les smartphones pourront reconnaître la peau vivante, car sa rétrodiffusion est différente de celle par la peau morte ou des masques, par exemple. La reconnaissance faciale pourrait alors devenir impossible à duper, en dehors des jumeaux. La firme travaille actuellement avec Qualcomm pour rendre leur invention compatible avec tout smartphone Android utilisant un SoC Snapdragon.

Cette technologie ne se limite pas à la reconnaissance faciale et la firme imagine d'autres applications, comme permettre aux robots dans les entrepôts de reconnaître les matériaux pour mieux identifier les objets qu'ils doivent manipuler. Le système pourrait également être utilisé pour identifier l'environnement pour la réalité augmentée, ou améliorer la qualité des photos en rendant l'autofocus plus précis.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi