Tech

TurboRTC : l'internet bas débit a encore de la ressource !

ActualitéClassé sous :Internet , ADSL , TurboRTC

Alors qu'on pensait que le V92 serait la dernière évolution pour la connexion internet par modem analogique, voilà que le TurboRTC débarque pour retarder le chant du cygne.

Un modem RTC

Tous les modems 56K peuvent bénéficier du TurboRTC, à condition que votre fournisseur d'accès le supporte. En effet, la seule modification à apporter pour l'utilisateur est d'installer un petit logiciel.

Le TurboRTC fonctionne de façon trés simple : lorsque l'utilisateur se connecte à un site, les données transitent par des serveurs très haut débit situés chez le FAI. Ces serveurs sont ensuite chargés de compresser le maximum de données comme les images, le flash, les textes HTML et tout autre contenu non compressé.

Les inventeurs de cette méthode annoncent une accélération jusqu'à 5 fois plus rapide de la navigation mais simplement en théorie. Dans la pratique il en est tout autrement car dans le cas de fichiers déjà compressés, le gain est nul. Oubliez donc l'accélération du téléchargement de fichiers zip, rar ou encore MP3 et DivX.

En France pour le moment, seul Wanadoo propose cette option pour ses clients. Appelée Booster, elle est facturée 3 Euros par mois.

La connexion ADSL n'a donc pas à trembler de cette nouveauté, mais celle-ci s'avère intéressante si l'on considère qu'il y a plusieurs millions d'internautes encore en analogique. Si ceux-ci ne doivent pas à s'attendre à un miracle, leur navigation pourrait gagner en confort ce qui est loin d'être négligeable.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi