Tech

Internet : moyen d'information préféré mais peu fiable ?

ActualitéClassé sous :Internet

Selon l'étude annuelle publiée par l'université californienne de Los Angeles (UCLA), 70% des Américains qui utilisent Internet pensent désormais que le réseau est leur source d'information privilégiée. Une place de numéro Un qui place logiquement la radio, la télévision et les journaux et magazines papiers en retrait, et même les livres.

Internet : moyen d'information préféré mais peu fiable ?

Comme le soulignait Jeffrey Cole, directeur du centre de politique des communications de l'UCLA, ce résultat survient seulement huit ans après la révélation au grand public d'Internet.
Il semble en sus que cette tendance ne soit pas seulement affaire d'ancienneté sur le Web, puisque 52% des personnes devenues internautes depuis moins d'un an pensent qu'Internet est un extrêmement important d'information.

Jeffrey Cole souligne par ailleurs qu'il est intéressant de surveiller l'évolution générée par l'augmentation des connexions haut débit. En effet, pour ce qui est du divertissement Internet n'occupe que la quatrième place, loin derrière la télévision qui reste première.
Alors d'ici quelques années, ce rapport de force ne sera-t-il pas inversé au vu des politiques de convergence de contenus actuellement préparées et surtout au su des changements d'habitude des jeunes générations d'utilisateurs ?

On peut le penser, même si c'est dans ce domaine (consultation de film en ligne, de morceaux de musiques, etc.) que les choses changeront le plus lentement. Pour deux raisons au moins. D'une part, à cause des limites des technologies impliquées : connexion, compression des données, etc. ; d'autre part, en raison des réticences de nombres d'acteurs des contenus culturels à voir leur bébé partir sur le réseau.

Si Internet est devenu si puissant dans le domaine de l'information, c'est bien en partie parce que les journaux, chaînes d'information et magazine ont porté en ligne leurs contenus gratuitement (avec des aménagements au cas par cas).

Toutefois, toujours concernant ce duo Internet/information, l'étude de l'UCLA lève un point important. En 2002, moins de 53% des internautes pense que les informations trouvées sur le réseau sont fiables, contre 58% en 2001 et 55% en 2000.
Ce taux de confiance, qui relève surtout d'un a priori, s'effondre quand ce sont des non-internautes qu'on interroge. Seulement 33,6% d'entre eux pensent en 2002 que les informations publiées sur le réseau sont fiables. Les mêmes étaient 36,7% en 2001 et 33,3% en 2000.

Cet état de fait est pour le moins surprenant. Comment penser qu'Internet est une source importante d'informations si on ne s'y fie pas ? Quel morceau de l'équation aura raison de l'autre ?

Difficile à dire, puisque cela implique une vision un peu biaisée de la manière dont on traite l'information, sans différenciation entre celle apportée après traitement journalistique et celle délivrée en vrac sur des sites personnels.

Voilà qui a de quoi inquiéter à long terme, autant que la diminution de la préoccupation pour le respect de la vie privée en ligne.
Ces résultats tendent à prouver un point commun, Internet est un média de masse qui se vulgarise (avec une croissance importante des connexions domestiques) et que ses utilisateurs ont de plus en plus tendance à considérer comme un média banal, aux enjeux socio-politiques afférents identiques à ceux de la télévision.

Une erreur qui pourrait coûter cher.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi