Selon une étude du cabinet américain NPD, le téléchargement légal de musique séduit de plus en plus le public aux Etats-Unis et devrait supplanter le marché du CD d'ici 2010.
Cela vous intéressera aussi

Le téléchargement payant a représenté 35 % du volumevolume des ventes de musique aux Etats-Unis lors du premier semestre, contre 20 % en 2007 et 30 % en 2008. C'est la plateforme de téléchargement iTunes d'Apple qui est grande gagnante, puisqu'elle réalise 65% des transactions et possède 25% de parts de marché.

La faillite récente de la grande enseigne américaine de vente de disques Tower Records illustre par ailleurs cette tendance.

En France, les enseignes comme la Fnac ou Virgin Mégastore, sont encore stables. Le téléchargement, ou même le streamingstreaming, ne menacent pas autant le marché du disque. En effet, sur le premier trimestre, les ventes numériquesnumériques représentent 17,6 millions d'euros contre 101,1 millions d'euros pour les ventes physiquesphysiques.