Chaque manœuvre de Curiosity doit être anticipée sur Mars. Pour gagner du temps et identifier la nature du paysage, la Nasa exploite une IA. © JPL-Caltech, MSSS, Nasa
Tech

La Nasa a besoin de vous pour piloter les rovers sur Mars

ActualitéClassé sous :intelligence artificielle , Colonisation de Mars , exploration humaine de Mars

Pour mieux faire évoluer ses rovers sur la surface de Mars, la Nasa met les internautes à contribution. Leur mission : entraîner une intelligence artificielle. Celle-ci permet de cartographier la Planète rouge et de mieux identifier le type de surfaces sur lesquelles Curiosity pourrait rouler.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment est née l'intelligence artificielle ?  L’intelligence artificielle vise à mimer le fonctionnement du cerveau humain, ou du moins sa logique lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (Institut de l’Internet et du multimédia), nous explique l'origine de ces recherches. 

Une petite balade sur Mars, voici ce que propose à tout un chacun la Nasa. Pas question de laisser les commandes de Curiosity à n'importe qui. L'idée de l'agence spatiale américaine consiste à aider le rover à se déplacer sans encombre sur la surface de la planète. Comme chaque manœuvre doit être anticipée, pour y parvenir chaque détail du paysage doit être analysé. Et pour gagner du temps, les scientifiques de la Nasa exploitent une intelligence artificielle baptisée SPOC, pour Soil Property and Object Classification. Elle permet de classer l'environnement qui entoure Curiosity.

Le véhicule peut ainsi identifier les différents types de surfaces et la nature d'éventuels obstacles. Pour entraîner cette IA, la Nasa a publié la page AI4Maes destinée au public et disponible sur le site portail Zooniverse. Les travaux d'identification se trouvent dans la rubrique « Classify ».

L’opération consiste à poser un label sur une surface et la matérialiser en traçant à la souris des polygones. © Nasa

8.000 photos à décortiquer

En tout, 8.000 clichés pris en noir et blanc et en couleur par le rover sont disponibles. Qu'il s'agisse de sable, de cailloux ou de roches, l'internaute peut identifier les différentes matières et dessiner des polygones sur chaque élément et éventuellement les annoter. L'ensemble de ces données cumulées est ensuite ingurgité par l'algorithme.

Cet entraînement permettra à l'IA d'améliorer sa capacité à détecter automatiquement les différentes surfaces de la Planète rouge. De même, elle peut aussi servir à évaluer comment les roues du véhicule adhèrent aux différentes matières afin de mieux le contrôler. Curiosity ne sera pas le seul véhicule à bénéficier de cette assistance. Le rover Perseverance, qui doit être lancé le 20 juillet pour explorer la planète, va également l'exploiter.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !