L’Union européenne cherche à faire front commun contre les cybermenaces. © imaginima / Getty Images
Tech

Cyberattaques : l'Union européenne va se doter d’une unité de défense commune

ActualitéClassé sous :cybersécurité , ransomware , cyberattaque

ETX Daily Up

Les instances européennes veulent se doter d'une Joint Cyber Unit, une entité de lutte contre les menaces et attaques cyber qui est censée être opérationnelle en 2022.

L'Union européenne prend le taureau par les cornes. Devant la recrudescence des attaques informatiques et autres ransomwares, des réponses coordonnées et concrètes dans le domaine de la cybersécurité sont nécessaires. C'est en tout cas ce qu'indique l'UE dans un rapport où elle exprime son souhait de voir les acteurs de l'union prêts à réagir collectivement et à partager des informations entre eux. C'est dans cet intérêt qu'une plateforme commune pour contrer les cyberattaques d'envergures sera progressivement mise en place. Son nom : la Joint Cyber Unit.

La Commission européenne préconise dans son rapport une création en quatre étapes dans le cadre d'un processus « graduel et transparent ». L'objectif est de mettre en place la Joint Cyber Unit en phase opérationnelle pour le mois de juin 2022 avant d'être pleinement efficiente en juin 2023. Concrètement, cette plateforme « virtuelle et physique » fonctionne à travers 4 piliers pour coordonner l'ensemble de ses actions : la résilience, dont le but sera de repérer les attaques puis d'y répondre, le respect des lois européennes en vigueur, la cyberdéfense et la cyberdiplomatie. Ces piliers seront tous régis par des agences de sécurité européennes, la Commission européenne et les ministères de la Défense et des Affaires étrangères de chaque pays membre.

Une plateforme physique et virtuelle

Les investissements nécessaires à la mise en place de cette unité commune seront fournis par la Commission européenne, principalement par le biais du programme « Europe numérique ». Ces fonds vont permettre de construire la plateforme de manière physique et virtuelle, puis d'établir des canaux de communication sécurisés et d'améliorer les capacités de ripostes de l'Union face aux menaces étrangères.

Josep Borrell, Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré dans le rapport fourni par l'UE : « L'unité cybernétique commune est une étape très importante pour l'Europe afin de protéger ses gouvernements, ses citoyens et ses entreprises des cybermenaces mondiales. En matière de cyberattaques, nous sommes tous vulnérables et c'est pourquoi la coopération à tous les niveaux est cruciale. Il n'y a pas de grand ou de petit. Nous devons nous défendre, mais nous devons aussi servir de phare aux autres en promouvant un cyberespace mondial, ouvert, stable et sûr. »

Selon un rapport du club des Juristes dévoilé par Europe 1, les cyberattaques sur l'année 2021 vont coûter 6.000 milliards de dollars à l'économie mondiale. Les ransomwares, eux, deviennent monnaie courante pour les hackers qui n'ont qu'à se servir dans les forums pour obtenir des logiciels leur permettant de voler des informations à la cible de leur choix. Véritable enjeu pour la souveraineté numérique de l'Union européenne, le projet pourrait bien mettre un coup de pression aux intentions néfastes des hackers.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !