Le prestigieux prix Nobel de physiquephysique vient d'être attribué pour moitié à l'Américain Arthur Ashkin et pour l'autre moitié au Français Gérard Mourou et à la Canadienne Donna Strickland pour leurs « inventions révolutionnaires dans le domaine de la physique des laserslasers ». Tous trois ont développé durant les années 1980 des techniques et instruments optiques de précision qui trouvent des applicationsapplications dans la recherche, l'industrie et la médecine.

Le physicienphysicien Arthur Ashkin a été récompensé pour l'invention de la pince optique, qui permet de manipuler des atomesatomes, des moléculesmolécules, mais aussi toutes sortes de cibles microscopiques, dont des cellules. Elle a notamment des applications en biologie. Les deux autres lauréats, Gérard Mourou et Donna Strickland, ont quant à eux développé conjointement une méthode d'impulsions optiques ultracourtes de très haute puissance, en anglais « chirped pulse amplification » (CPA). Cette technique de pointe permet de miniaturiser les systèmes laser tout en augmentant leur puissance.