Expert Santé

Valérie Bougault

Maître de Conférences, Université Côte d’Azur, LAMHESS (Laboratoire Motricité Humaine Expertise Sport Santé) — The Conversation

Classé sous :Sport

Biographie

J'ai un parcours Universitaire en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS), à Rennes jusqu'en maîtrise, puis à Strasbourg pour un DEA et une thèse. Après un doctorat obtenu en 2005 en Sciences de la vie sur la mesure du débit cardiaque à l'effort chez des patients atteints de pathologies respiratoires, j'ai réalisé un stage post-doctoral d'un an à l'université d'Avignon où j'ai effectué des recherches sur les adaptations cardiaques à l'exercice chez l'enfant et l'adulte sportifs par échocardiographie Doppler.

Ex-nageuse de niveau national, j'ai réalisé un stage post-doctoral de 3 ans au centre de recherche de l'institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (QC,Canada) sur des projets que j'ai créé autour des effets du sport de haut-niveau sur la santé respiratoire des sportifs compétiteurs.

Je suis reconnue au niveau international sur cette thématique et plus largement sur la thématique des problèmes respiratoires des sportifs en lien avec leur environnement. Depuis 2009, je suis Maître de conférences en STAPS, initialement à l'université de Lille puis à à l'université Côte d'Azur, depuis 2018.

Mon laboratoire actuel est le LAMHESS (Laboratoire Motricité Humaine Expertise Sport Santé). J'interviens régulièrement dans des groupes d'experts internationaux pour la rédaction de revues narratives ou de recommandations sur le sujet de la santé respiratoire du sportif de haut-niveau. Dernièrement, j'ai été membre élue d'un tel groupe de travail pour le Comité International Olympique aboutissant à un rapport détaillé et des recommandations en vue des JO de Tokyo.

Mon activité scientifique principale est axée sur le thème des effets délétères potentiels du sport intense sur la santé. Je m'intéresse principalement à l'évolution des problèmes de santé des sportifs d'endurance, notamment des voies respiratoires, en relation avec leur environnement. Je m'intéresse particulièrement aux effets de la pollution et de la ventilation (type et mode d'exercice) sur les lésions épithéliales bronchiques et l'inflammation. L'objectif de ces recherches est de comprendre le développement de "l'asthme induit par l'exercice" , la rhinite, les allergies, les susceptibilités virales chez les athlètes d'endurance, et leurs conséquences sur la santé et la performance, notamment chez les nageurs et cyclistes d'élite. Je m'intéresse également aux effets de différentes modalités d'exercice physique sur les bronches chez des sujets sains et asthmatiques. J'encadre actuellement une étudiante en thèse sur la santé bucco-dentaire et le microbiote des cyclistes élites, en lien avec la santé respiratoire.