Santé

Le réflexe rotulien

Dossier - Drogues : effets et dépendance
DossierClassé sous :médecine , drogues , cerveau

-

La plupart des drogues sont aujourd’hui interdites à la consommation. Dans ce dossier vous pourrez mieux comprendre les drogues, leurs modes d’actions et les dépendances qui en découlent.

  
DossiersDrogues : effets et dépendance
 

Le réflexe rotulien, pratiqué à l'hôpital, teste les réponses nerveuses du patient. Le choc du marteau sur le tendon reliant le quadriceps au tibia donne naissance à un message "étirement du muscle" (flexion de la jambe) du récepteur vers la moelle épinière via les voies sensorielles.

Le réflex rotulien. © Logvinyuk Yuliia, Shutterstock

En réponse, les retours moteurs nerveux provoquent la contraction du quadriceps (extension de la jambe) automatique pour un retour à la normale.

Réflexe rotulien

Ce réflexe ne fait donc pas intervenir les structures cérébrales. Ce type d'automatisme, qui se produit sans une perception consciente, existe aussi dans le cas des drogues (comme prendre une cigarette dès la sortie d'un immeuble ou du métro).