Santé

La systématisation neurosensorielle cochléaire

Dossier - L'oreille numérique, avenir de l'audition
DossierClassé sous :Corps humain , audition , Santé

-

L'audition repose sur un processus encore bien mystérieux. Comment le message sonore est-il capté et codé avant d'être transmis à notre cerveau ? Le numérique peut-il jouer un rôle dans ce fonctionnement ? Les réponses dans notre dossier consacré à l'oreille numérique.

  
DossiersL'oreille numérique, avenir de l'audition
 

Les cellules sensorielles de Corti sont des capteurs de mouvement à l'origine d'influx nerveux distribués dans deux réseaux neuronaux afférent. La densité des influx est elle-même régulée par un système efférent agissant en feed-back (rétro-action).

On a longtemps fait correspondre aux cellules ciliées externes, les plus nombreuses, la plus grande partie de l'innervation auditive, et négligé de la sorte le rôle et l'importance des cellules ciliées internes. En réalité, de nombreuses publications démontrent l'existence d'une dualité neuro-anatomique afférente entre les systèmes ciliés externe et interne (Spoendlin H : 1966, 1968, 1969, 1972, 1974, 1975, 1976) (Morrison D et coll., 1975)(Nomura, Y., 1976).

Systématisation des fibres auditives afférentes : externes : 3 à 5.000, en spirale, 1 fibre pour 10 cellules ciliées externes. Internes : 45.000 (95 %), radiales, 9 à 10 fibres pour une cellule ciliée interne. © Roland Carrat - Tous droits réservés

Sur le schéma ci-dessous sont représentés :

  • les cellules ciliées internes (CCI), les moins nombreuses, entrent en relation avec la majeure partie (95%) des fibres afférentes (faisceau radial). Chaque fibre ne se distribue qu'à une seule CCI, mais chaque CCI est innervée par plusieurs fibres (une vingtaine de terminaisons) ;
  • les cellules ciliées externes (CCE), les plus nombreuses, ne sont en relation qu'avec un faible contingent (5 %) de fibres afférentes (faisceau spiral), chaque fibre envoyant des collatérales à une dizaine de CCE, et chaque CCE recevant des collatérales de plusieurs fibres.
La systématisation nerveuse auditive évoque un mécanisme rétroactif (feed-back). En vert: fibres afférentes en provenance du système cilié interne, en rouge: fibres afférentes en provenance du système cilié externe, en bleu : système efférent rétro-actif. 18. © Roland Carrat - Toute reproduction interdite

En ce qui concerne le système efférent, olivo-cochléaire, on trouve également un mode de terminaison différent selon le système cilié considéré : alors que les fibres se terminent constamment en regard de la base des CCE, elles rejoignent, par contre, non pas la CCI, mais plutôt le flanc d'une fibre afférente (Iurato, 1962 ; Kimura et Wersall, 1962 ; Spoendlin et Gacek, 1963 ; Smith et Rasmussen, 1963). Cette systématisation évoque évidemment un mécanisme régulateur de rétro-action (feed-back).

À voir aussi :