Santé

Création controversée d'embryons à la fois mâles et femelles

ActualitéClassé sous :vie , clonage , embryon

Des chercheurs du Center for Human Reproduction de Chicago (Illinois), plus grand établissement privé de médecine reproductive américain, ont pour la première fois créé des embryons humains contenant à la fois des cellules mâles et femelles.

Embryon à un stade précoce de développement.

L'expérience visait initialement à déterminer si des embryons atteints de défauts génétiques pouvaient se développer normalement grâce au secours de cellules saines implantées dès les premiers jours.

Afin d'étudier chez l'embryon humain dans quelle mesure des cellules transplantées peuvent s'intégrer et participer à l'organogenèse et au développement d'un embryon receveur, Norbert Gleicher et ses collègues ont introduit une, deux ou trois cellules d'embryons mâles dans 21 embryons femelles d'un jour.

En utilisant des cellules de sexes différents, ils rendaient possible leur identification et leur suivi. Dans 12 cas, les embryons hybrides se sont développés normalement et dans 9 cas, anormalement. Tous ont été détruits après six jours.

Au-delà des conclusions que tirent les chercheurs de cette première - ils pensent que la transplantation de cellules d'embryons sains représente une "possible voie de traitement" de certaines maladies génétiques -, ces résultats dévoilés à un congrès de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d'Embryologie à Madrid ne sont pas sans soulever certaines questions éthiques.

Justifiée ou non d'un point de vue scientifique et éthique, cette expérimentation était en tout cas parfaitement légale aux Etats-Unis puisque menée hors financement fédéral et avec le consentement des donneurs.

Cela vous intéressera aussi