Santé

Acouphènes : profitez des festivals cet été sans risque pour vos oreilles

ActualitéClassé sous :médecine , oreille , musique

La saison estivale est bien là, et avec elle les nombreux festivals qui réjouissent les amateurs de musique... mais pas leurs tympans ! Fatigue des oreilles, acouphènes, les troubles causés par la musique forte peuvent être irréversibles. Comment profiter d'un concert sans risque pour ses oreilles ?

Pour profiter d'un concert sans mauvaise surprise pour vos tympans, munissez-vous de bouchons d'oreilles. © Phovoir

Festival d'Arras, Eurockéennes de Belfort, Vieilles Charrues de Carhaix... L'été est vraiment la saison des festivals. Le plaisir d'y participer ne doit pas faire oublier cependant, que nos oreilles sont fragiles. Et que tout dommage est irréversible. C'est d'autant plus important que bien souvent, les niveaux sonores « délivrés » sont supérieurs à notre seuil de tolérance. On ne s'en rend pas compte mais en une soirée, le mal peut être fait... Les conseils de Benoît Bertholat, audioprothésiste Amplifon à Boulogne-Billancourt.

Vous allez au concert ? Restez à l'écoute de vos... oreilles ! « Les spectateurs doivent vraiment éviter de se placer trop près des enceintes », nous explique Benoît Bertholat. « Pour une qualité sonore optimale et pour ne pas exposer une oreille davantage qu'une autre, il est toujours préférable de se placer au centre de la salle ».

Les signes de la fatigue auditive

Des signes très précis pourront vous interpeler. Prenez-les bien en compte car ils trahissent la fatigue de vos oreilles. « Si elles commencent à faire mal parce que le tympan vibre, c'est un signe d'alerte. Dans ce cas, il vaut mieux sortir pour reposer ses oreilles. Soyez attentifs à la survenue d'un sifflement brutal, ce que l'on appelle un acouphène. Là encore, quittez rapidement les lieux. De la même manière, la sensation d'entendre comme à travers de la ouate est un signe de fatigue de l'oreille ». Plus grave évidemment, l'association au lendemain du concert, de cette fameuse sensation et d'acouphènes qui se prolongent. Cela signifie que vous avez subi un traumatisme sonore. Le seul réflexe qui vaille, c'est de consulter rapidement un ORL.

Les bouchons d'oreille permettent une occlusion du conduit auditif, protégeant ainsi les oreilles du bruit. © Santian, Flickr 2.0

Les solutions pour protéger ses oreilles

Comment se protéger sans se priver de musique ? Les solutions ne manquent pas : il existe des bouchons d'oreille en mousse, d'autres en silicone, des embouts fabriqués sur mesure et équipés de filtres sonores... « Les bouchons en mousse ne coûtent que quelques euros et provoquent une occlusion presque totale du conduit auditif, souligne Benoît Bertholat. Certes, ils protègent des agressions sonores. Mais ils présentent l'inconvénient de ne pas atténuer de la même façon les fréquences graves et aiguës. Résultat, la qualité sonore en est un peu altérée. » C'est évidemment dommage lorsqu'on assiste à un concert...

Vous êtes vraiment amateur de musique ? Vous pouvez alors faire réaliser des bouchons sur mesure par un audioprothésiste. Cet équipement épousera parfaitement la forme de votre conduit auditif et coûtera de 25 à 30 euros. Sachez enfin que bien des musiciens optent pour des embouts personnalisés. Ils sont fabriqués à partir d'une empreinte du conduit auditif et comportent des filtres. « Ils atténueront toutes les fréquences de façon identique, préservant ainsi l'équilibre tonal. ». Autrement dit, la qualité sonore sera préservée. Ce sont des équipements destinés aussi bien aux professionnels qu'aux mélomanes. Mais le top du top a un coût : il faudra débourser entre 150 et 170 euros...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi