L'Allemagne s'apprête à progressivement alléger ses mesures de restrictions contre la pandémie du Covid-19. © artjazz, Adobe Stock
Santé

Coronavirus : pour la première fois en Allemagne, chaque malade contamine moins d’une personne

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Covid-19 , pandémie de Covid-19

L'Allemagne a vu pour la première fois l'indice du taux d'infection au Covid-19 descendre vendredi à moins de 1, selon l'estimation publiée par l'Institut Robert-Koch, mais le succès reste « fragile » a mis en garde la chancelière. Différentes mesures d'allègement de restriction sont programmées pour les prochaines semaines.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Coronavirus : peut-on retarder une seconde vague de l'épidémie ?  La France en est au début de son confinement alors qu'en Chine, la vie revient progressivement à la normale. Mais le pays doit désormais anticiper une seconde vague de l'épidémie de coronavirus. Une étude anglaise a simulé plusieurs scénarios de déconfinement pour limiter cette deuxième vague. Peut-on retarder son arrivée ? Réponse en vidéo !  

Le très surveillé taux d'infection est pour la première fois descendu vendredi à moins de 1 en Allemagne. Cet indice, qui mesure le nombre de personnes en moyenne contaminées par chaque malade du Covid-19, est descendu à 0,7, selon l'estimation publiée par l'Institut Robert-Koch, l'autorité fédérale chargée de la veille épidémiologique.

Ce taux, mesuré grâce aux données des quatre derniers jours, est extrêmement surveillé par les autorités allemandes, qui ont conditionné à sa diminution l'allégement des mesures de confinement.

En Allemagne, le taux d'infection au Covid-19 a chuté, il est descendu à moins de 1 vendredi. © Wavebreakmedia, IStock.com

Un « succès d'étape » contre le Covid-19 encore fragile

Berlin a annoncé mercredi un assouplissement de ses mesures de restrictions, en rouvrant des magasins et, à partir du 4 mai, ses écoles et lycées. Les grands rassemblements comme les compétitions sportives ou les concerts resteront, eux, interdits au moins jusqu'au 31 août, a annoncé la chancelière Angela Merkel à l'issue d'une réunion avec les dirigeants des 16 États régionaux. Les rassemblements de plus de deux personnes resteront proscrits jusqu'au 3 mai et les règles de distanciation d'au moins 1,5 mètre resteront en vigueur, a ajouté la chancelière.

Le « succès d'étape » de l'Allemagne contre le Covid-19 reste toutefois « fragile », a mis en garde Angela Merkel. Dans une intervention très commentée, la chancelière a prévenu que toute nouvelle augmentation du taux d'infection ferait « déborder » le système de santé allemand. Même avec un taux « à 1,1, nous pourrions atteindre les limites de notre système de santé en terme de lits en réanimation d'ici octobre », a-t-elle indiqué. Avec un « taux à 1,2, nous atteindrons les limites de notre système de santé en juillet. Avec un taux à 1,3 nous y arriverons déjà en juin », a-t-elle ajouté.

L'Allemagne comptait vendredi 133.830 cas officiellement déclarés de nouveau coronavirus (+3.380 en 24 heures), et 3.868 décès, selon l'Institut Robert Koch.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !