Boire trop chaud augmenterait le risque de cancer de l’œsophage. © Yadag, Fotolia

Santé

Cancer de l'œsophage : attention au thé trop chaud

ActualitéClassé sous :cancer , cancer de l'oesophage , boire du café

Boire chaque jour 700 millilitres de thé à plus de 60 °C augmente le risque du cancer de l'œsophage de 90 %, selon une nouvelle étude. De manière générale, la consommation de boissons trop chaudes est un facteur de risque, d'après l'OMS.

Ces travaux ont été dirigés par l'université des Sciences médicales de Téhéran et publiés dans The International Journal of Cancer. Les chercheurs ont suivi 50.045 personnes originaires d'Iran et âgées de 40 à 75 ans, de 2004 à 2017. Au cours de cette période, 317 nouveaux cas de cancer de l'œsophage ont été identifiés.

La consommation de 700 millilitres de thé par jour à une température égale ou supérieure à 60 °C était associée à un risque 90 % plus élevé de cancer de l'œsophage. C'est donc encore moins que les estimations de l'Organisation mondiale de la santé, qui considère que la consommation de boissons chaudes (café, thé ou autres) à une température supérieure à 65 °C constitue un facteur de risque.

« Beaucoup de gens aiment boire du thé, du café ou d'autres boissons chaudes. Cependant, selon notre rapport, boire du thé très chaud peut augmenter le risque de cancer de l'œsophage, et il est donc recommandé d'attendre que les boissons chaudes refroidissent avant de boire », a déclaré le Dr Farhad Islami, auteur principal de l'étude et chercheur à l'American Cancer Society.

En février 2018, une étude chinoise publiée dans Annals of Internal Medicine a montré que consommer régulièrement du thé chaud pouvait multiplier par cinq les risques de développer un cancer de l'œsophage. Ces résultats ne concernent toutefois que les personnes qui consomment du tabac et/ou de l'alcool.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Helicobacter pylori, seule bactérie responsable de cancers gastriques  L’estomac de la moitié de la population humaine mondiale est infecté par la bactérie Helicobacter pylori. Ce micro-organisme peut être à l’origine d’ulcères voire parfois de cancers gastriques. L’Institut Pasteur a interviewé Hilde De Reuse, chef de l’unité Pathogenèse de Helicobacter, afin de nous en apprendre un peu plus sur cette bactérie et sur les recherches de son laboratoire.