Planète

Suricate

DéfinitionClassé sous :zoologie , Hespestidé , carnivore
Photo d'un suricate. © Karelj, domaine public

Suricate (Schreber 1776) - Suricata suricatta

  • Ordre : Carnivora
  • Famille : Herpestidae
  • Sous-famille : Herpestinae
  • Genre : Suricata
  • Taille : 28 à 36 cm (longueur de la queue 0,20 m)
  • Poids : 600 à 1000 g
  • Longévité : 10 ans

Statut de conservation IUCN : LC préoccupation mineure

Description du suricate

Le suricate est une espèce de petite mangouste sociable à la silhouette svelte et élancée. La couleur de son pelage varie du brun au gris clair, marqué par quelques lignes sombres sur le dos. La tête, petite et ronde, se termine par un museau effilé. Les oreilles et le tour des yeux sont noirs. Les pattes sont munies de griffes non rétractiles et la queue sert de pied supplémentaire dans certaines situations, et notamment lorsqu'il assure le guet.

Suricate faisant le guet. © Olaf Leillinger, CCA-SA 2.5 Generic license

Habitat du suricate

Le suricate vit dans les savanes arides ou les zones désertiques d'Afrique australe : Namibie, Angola, Botswana, Zimbabwe, Afrique du Sud... 

Comportement du suricate

Les suricates vivent en groupes familiaux à proximité des terriers que creusent les animaux pour se protéger des prédateurs. Leur gîte est toujours installé proche du secteur où ils chassent. Lorsqu'ils partent à la recherche de nourriture, ils restent à portée de cri des sentinelles. Le suricate doit parfois creuser profondément pour chercher sa nourriture et ne peut être attentif à l'arrivée impromptue d'un prédateur qui souvent se présente par les airs. De ce fait, deux ou trois membres du groupe servent de vigie. Ils se perchent sur une petite éminence qui peut être un rocher, un tronc mort ou une termitière, et se dressent sur leurs pattes arrière afin d'avoir une meilleure vision des alentours, et ainsi repérer plus aisément l'arrivée d'éventuels prédateurs dont les plus dangereux sont les aigles. Certains individus servent également de « babysitters » aux jeunes qui ne peuvent encore quitter l'abri du terrier, lors de l'absence des parents.

Suricate. © Fir0002, GNU FDL Version 1.2

Comme le suricate cherche sa nourriture à proximité de son terrier, il est obligé d'en creuser un nouveau au fur et à mesure de ses déplacements. Il est totalement immunisé contre le venin des serpents et des scorpions qui entrent dans ses menus. Lorsque les petits partent en expédition avec les parents, la chaleur dans les déserts peut être telle, que la vie des jeunes est mise en danger. Pour les protéger du soleil, les parents les recouvrent temporairement dans le sable. Bien que vivant dans des biotopes aux conditions éprouvantes, le suricate n'a pas besoin de chercher d'eau. Il trouve le liquide qui lui est nécessaire dans la nourriture animale ou végétale qu'il consomme.

Chamaillerie... © sarefo, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du suricate

Il n'y a pas de période de reproduction à proprement parler. Les naissances ont lieu toute l'année. La femelle met bas une portée variant de deux à cinq petits après une gestation de onze semaines. Les jeunes suricates naissent sourds et aveugles et sont élevés dans une chambre particulière du terrier. Les petits suricates tentent déjà des escapades hors du gîte au bout de deux semaines et sont sevrés au terme de la neuvième. La maturité sexuelle est atteinte vers un an.

Mère et petits. © sarefo, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire du suricate

Le suricate est insectivore mais ne dédaigne pas capturer de petits rongeurs et des reptiles, ou chaparder des œufs. Il mange également des tubercules.

Menaces sur le suricate

Les populations de suricates ne sont en danger dans leur biotope. En effet, comme ils vivent dans les zones parmi les plus inhospitalières de la planète, elles sont peu impactées par les activités humaines qui ne prospèrent pas. 

Cela vous intéressera aussi