D'après la Liste rouge nationale, le Phasme du Palmiste rouge fait partie des espèces menacées en France.

Le Phasme du Palmiste rouge est une espèce endémiqueendémique de la Réunion qui n'a été découverte qu'en 2000. Dépourvu d'ailes et strictement nocturnenocturne, cet insecteinsecte de couleurcouleur vert pâle au stade juvénile et brun-rouge à l'âge adulte est inféodé au Palmiste rouge (Acanthophenix rubra), qui lui sert à la fois de source de nourriture et d'hôtehôte pour la ponte et la croissance des jeunes.

Catégorie Liste rouge nationale : en danger critique d'extinctionextinction (CR)

Cependant, ce palmier de la forêt primaire de la Réunion est aujourd'hui menacé de disparition à l'état sauvage, en raison du braconnage dont il est victime : le cœur de son bourgeonbourgeon terminal, ou chou-palmiste, est en effet très réputé pour son goût délicat. Le Palmiste rouge ne subsiste désormais plus sur l'île que sous forme de plantations.

Le Phasme du Palmiste rouge est donc "en danger critique" en raison de la raréfaction de sa plante hôte dans les zones forestières, où les palmiers se retrouvent peu nombreux et isolés les uns des autres. Cette fragmentation de l'habitat de l'espèce ne permet pas le maintien de populations locales de phasmes suffisamment importantes ni d'échanges suffisants d'individus entre elles. Par ailleurs, les cultures de palmistes, si elles peuvent préserver la plante, ne constituent pas un habitat de substitution favorable à l'insecte, car celui-ci privilégie les palmiers situés en sous-bois ou en bordure de forêt. Toute action en faveur du Phasme du Palmiste rouge devra donc passer par la restauration du palmiste dans son milieu naturel.

Sources :