Planète

Annélide

DéfinitionClassé sous :zoologie , vermiforme , protostomien
 
Le groupe des néréis est composé de 120 espèces. Ces annélides peuvent régénérer certains de leurs organes, voire des parties entières de leur corps. © Alexander Semenov, Flickr, cc by 2.0

Les annélides sont des organismes vermiformes protostomiens mesurant entre 0,5 mm et 3 m de long. Ils possèdent un corps de section cylindrique, doté d'une symétrie bilatérale et métamérisé, c'est-à-dire qui semble composé d'une série d'anneaux identiques.

Parfois dotée de dents ou de mâchoires chitineuses, la bouche se situe au niveau du prostomium, le premier segment, tandis que l'anus se trouve sur le pygidium, le dernier segment. Entre les deux, le corps renferme un tube digestif droit, ainsi qu'un système circulatoire fermé.

Les annélides : du prédateur au fouisseur, en passant par la sangsue

Ces animaux, dont il existe environ 14.600 espèces, ont colonisé des milieux marins, dulçaquicoles ou terrestres (à condition qu'ils soient humides). Ils se divisent en plusieurs groupes, dont les plus importants sont les polychètes (le corps possède de nombreuses soies, comme chez l'arénicole) et les oligochètes (moins de soies, comme chez le lombric).

Certains polychètes, qui sont tous marins, nagent très bien et sont même de redoutables prédateurs (le néréis par exemple). Cependant, d'autres espèces vivent dans des tubes (les Spirobranchus sont tubicoles) ou dans le sable et les sédiments (fouisseurs). Ces êtres sont alors microphages, comme les oligochètes.

À noter : les sangsues sont des annélides. Elles appartiennent à la sous-classe des hirudinés

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi