Une vue sur les champs phlégréens. © Fotolia, wildman

Planète

Champs Phlégréens

DéfinitionClassé sous :Volcan , caldeira , champs Phlégréens
 

Interview : sommes-nous menacés par les supervolcans ?  On nomme supervolcans les volcans capables de faire une éruption exceptionnellement massive et dévastatrice. Leur intensité varie mais est suffisante pour créer des dommages à l’échelle continentale. Futura-Sciences a rencontré Jacques-Marie Bardintzeff, docteur en volcanologie, afin d’en savoir plus sur ces dangereux volcans. 

Les champs Phlégréens, littéralement « champs brûlés » en référence aux nombreux phénomènes hydrothermaux qui y sont observés, jouxtent la ville de Naples. Il s'agit d'une caldeira de 13 km de diamètre dont l'origine serait liée à deux éruptions volcaniques majeures survenues il y a 14.000 ans et, surtout, il y a quelque 40.000 ans. Une éruption ignimbritique qui avait dévasté la région de la Campanie. Le site connaît depuis des regains d'activité magmatique, générant parfois de petites éruptions (la toute dernière, très modeste, remonte au 29 septembre 1538 à l'est du lac d'Averno et a donné naissance au Monte Nuovo), suivis de phases de repos.

La caldeira est située tout près du Vésuve et étant donné la densité de population importante, les volcanologues estiment qu'au moins un demi-million de personnes seraient menacées par une reprise importante de l'activité de ces volcans.

Les champs Phlégréens (Campi Flegrei en italien) survolés en drone. © Marc - Volcano - Szeglat

Un petit supervolcan

Les champs Phlégréens peuvent en effet être considérés comme un petit « supervolcan » en puissance. Ce terme, toutefois, s'applique plus correctement à ceux capables d'éruptions très importantes, comme celle qui a créé le lac Toba (voir dans la vidéo ci-dessus les explications de Jacques-Marie Bardintzeff).

Il n'y a pas de signe d'une éruption imminente ni d'une aggravation des signaux laissant présager un danger. Mais le risque est bien réel, notamment depuis la poussée d'activité volcanique au début des années 1980 qui a fait temporairement monter le niveau du sol dans la caldeira avant que celui-ci ne s'abaisse un peu à nouveau.

Cela vous intéressera aussi