Planète

Catastrophe de Bhopal

DéfinitionClassé sous :développement durable , catastrophe , catastrophe de Bhopal
Localisation de la ville de Bhopal, capitale du Madhya Pradesh, l’un des États de l’Inde. © Immanuel Giel, Wikimedia Domaine public

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 dans la ville de Bhopal, en Inde, une cuve de produit chimique explosa et libéra un nuage toxique qui fit 3.500 morts directs. Selon les associations, le nombre total de morts en lien avec cette catastrophe industrielle pourrait atteindre 25.000, pour plus de 350.000 victimes atteintes à des degrés divers.

La catastrophe de Bhopal : une suite d'erreurs fatale

À l'origine de ce drame fut la création d'une usine de pesticides par la société Union Carbide et l'établissement autour de celle-ci d'un bidonville. Une succession de réductions des coûts à tout prix, de dysfonctionnements techniques et de contraintes politiques aboutissent dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 à une série tragique d'erreurs.

Ainsi, un tuyau de nettoyage resté ouvert remplira d'eau le réservoir d'une cuve d'isocyanate de méthyle (CH3-N=C=O) jusqu'à le faire exploser. Au dessus de 0°C, ce produit toxique forme un gaz plus lourd que l'air et ce sont 40 tonnes de gaz toxique qui se déversent dans le bidonville, pendant que la population dort.

Le gaz d'isocyanate de méthyle s'attaque alors aux yeux des personnes exposées, puis à leurs poumons, provoquant cécités, morts et paniques dans le bidonville.

Aujourd'hui, le site n'a toujours pas été dépollué et, si Union Carbide Corporation a été condamnée à payer 470 millions de dollars, la justice indienne recherche toujours son ancien PDG.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi