Les méristèmes secondaires permettent la croissance en largeur des tiges des plantes ligneuses. © Claudio Divizia, Fotolia

Planète

Méristème

DéfinitionClassé sous :botanique , plante , méristème

Un méristème est un tissu de cellules végétales de type embryonnaire, non-différenciées, pluripotentes, à multiplication rapide. Grâce à leurs méristèmes, les végétaux ont une croissance indéfinie : contrairement à la plupart des animaux, ils peuvent grandir toute leur vie !

Les méristèmes comprennent deux sortes de cellules :

  • les cellules initiales qui se divisent pour régénérer le méristème,
  • les cellules dérivées qui se spécialisent et intègrent les tissus de la plante.

Méristème primaire et méristème secondaire

Il existe deux sortes de méristèmes :

  • Les méristèmes primaires, responsables de la croissance en longueur des tiges et des racines. Ces méristèmes apicaux se trouvent à l'extrémité des racines (méristème apical racinaire), des tiges (méristème apical caulinaire) et au niveau des bourgeons. Des méristèmes latéraux sont présents au niveau des rameaux latéraux de la plante. Le méristème apical de la tige est à l'origine de la formation de feuilles et de fleurs. Chez certaines plantes comme les graminées, des méristèmes intercalaires sont présents à chaque entre-nœud.
  • Les méristèmes secondaires ou cambiums responsables de la croissance en épaisseur des plantes ligneuses. Le cambium libéro-ligneux est à l'origine du bois (xylème secondaire) et du liber (phloème secondaire). Le phellogène produit le suber (le liège) et le phelloderme, un tissu parenchymateux. Les plantes herbacées ne possèdent pas de méristème secondaire. Les racines peuvent aussi devenir plus ligneuses au fil des ans, grâce à des méristèmes secondaires.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Woodoo, le bois réinventé  Le bois Woodoo, dont la lignine a été remplacée par un polymère (par un procédé de chimie verte), est imputrescible, plus résistant au feu et translucide lorsqu'il est coupé en lames fines. Il peut servir à la décoration, par exemple d'automobiles, mais aussi, à terme, à des placages pour des habitations.