L'érable du Japon est un bel arbre d'ornement, de 8 à 10 mètres de hauteur, qui prospère essentiellement dans les régions à terreterre de bruyère.

Érable du Japon. © mrlins, Flickr CC by 2.0

Érable du Japon. © mrlins, Flickr CC by 2.0

Appellations 

L'érable du Japon (Acer palmatum) fait partie de la famille des acéracées.

Description botanique 

Le tronc de cet arbre est tortueux et très ramifié. Son écorce, marron clair, se fissure et devient grise avec l'âge. Ses feuilles comprennent plusieurs lobes aigus et des pétioles pubescentspubescents. Ce feuillage, caduccaduc, offre de très belles couleurscouleurs en automneautomne, allant du jaune au rouge vif.

Ses fleurs sont rougeâtres. Ses graines sont portées par des samares. Les sélectionneurs ont réussi à créer un bon nombre de variétés de cette espèceespèce, plus belles les unes que les autres.

L'érable du Japon est un arbre essentiellement décoratif. © Joi Ito, Flickr CC by 2.0

L'érable du Japon est un arbre essentiellement décoratif. © Joi Ito, Flickr CC by 2.0

Origines 

Comme son nom l'indique, cette espèce provient du Japon. Dans ce pays, on l'a toujours cultivé pour la beauté de son feuillage en automne et parfois pour en faire des bonsaïs. C'est en 1820 qu'elle a été ramenée en Europe par Thunberg, un botanistebotaniste suédois. 

Exigences culturales 

L'érable du Japon ne peut vivre qu'en sol acideacide et humide, mais bien drainé, dans une ambiance mi-ombragée et à l'abri du ventvent. Cette espèce supporte des températures de l'ordre de -25 °C.

Utilisation 

L'érable du Japon est essentiellement cultivé pour ses propriétés décoratives. Son nom latin, « acer », c'est-à-dire « pointu », lui a été donné car son boisbois servait dans l'Antiquité à fabriquer des lances.

Auteur : Michel Caron