Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 1.500 dauphins jouent avec un bébé baleine à bosse Filmée par un drone, cette scène étonnante montre une rencontre mal expliquée entre un grand groupe de dauphins (environ 1.500) et une baleine à bosse accompagnée de son baleineau, au large des côtes californiennes, dans la baie de Monterey. Nageant tout près des grands cétacés, les dauphins les éclaboussent. La baleine, peut-être gênée, plonge, suivie de son baleineau, et les dauphins surfent sur les vagues comme ils le font à proximité des bateaux.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature communications s'est penchée sur les petits morceaux de matière plastique ingérés par différentes baleines : les rorquals bleus, communs, et à bosse. Selon leur alimentation, elles ingèrent directement et indirectement jusqu'à 10 millions de microplastiques, d'une taille similaire ou inférieure à quelques grains de sable. Cette quantité dépend aussi des zones dans lesquelles elles vivent : dans certaines régions plus polluées comme la mer Méditerranée, cette quantité dépasse 10 millions ! 

L'origine du problème : le rejet de déchets en plastique dans l'océan, bien sûr. Après avoir été déposés, ils plongent à mesure qu'ils se dégradent, et restent concentrés entre 50 et 250 m sous la surface. Or, c'est à cette profondeur que s'alimentent les baleines ! Les conséquences pour ces mammifères aquatiques sont encore à l'étude, mais ces microplastiques pourraient notamment être « absorbés par leur circulation sanguine, et endommager les muqueuses de leur estomac », s'alarme Kahane Rapport, coauteur de l'étude.

En A), la nourriture ingérée par les baleines, avec la quantité de microplastiques contenue dedans. En B), la profondeur de nourriture des rorquals par rapport à la densité de krills, de poissons et de microplastiques dans la colonne d'eau. © <em>Nature Communications</em> (2022)
En A), la nourriture ingérée par les baleines, avec la quantité de microplastiques contenue dedans. En B), la profondeur de nourriture des rorquals par rapport à la densité de krills, de poissons et de microplastiques dans la colonne d'eau. © Nature Communications (2022)