20 millions de milliards, c'est-à-dire 20 billiards : c'est le nombre minimum de fourmis qu'abrite la TerreTerre ! Pour obtenir cette valeur, des chercheurs se sont penchés dans une étude publiée dans PNAS sur 489 autres études qui recensaient localement les populations de fourmisfourmis. Cela leur a permis de prendre en compte « tous les continents, les principaux biomesbiomes et les habitats », détaille l'étude. Certaines données manquent cependant à l'appel, impliquant que la véritable valeur est bien plus grande !

Le but : connaitre le rôle des fourmis au sein des écosystèmesécosystèmes. Et il est colossal : les chercheurs ont estimé la biomasse des fourmis à environ 12 mégatonnes de carbonecarbone sec ! Une valeur qui « dépasse la biomassebiomasse combinée des oiseaux sauvages et des mammifèresmammifères et équivaut à environ 20 % de la biomasse humaine », explique l'étude. Tout ça pour un total minimal de 20 quadrillions de fourmis sur Terre, dont au moins 3 quadrillions vivant au sol. Mais leur répartition est inégale, avec une abondance majeure dans les régions tropicales. Les chercheurs concluent sur la nécessité de combler les nombreuses lacunes écologiques dans nos connaissances actuelles.