La fontefonte annuelle des glaces en AntarctiqueAntarctique est plus rapide que jamais, environ six fois plus qu'il y a quarante ans, alertent les scientifiques dans une étude parue dans les Pnas. L'amoindrissement des glaces du Continent Blanc est responsable d'une montée de 1,4 cm du niveau des océans de la planète entre 1979 et 2017. Mais « ce n'est que la partie émergée de l'iceberg », a relevé Eric Rignot de l'université de Californie, premier auteur de l'étude. « Avec la calotte antarctique qui continue de fondre, nous prévoyons une hausse du niveau des océans de plusieurs mètres [...] dans les prochains siècles. »

L’Antarctique renferme suffisamment de glace pour provoquer, si cette dernière venait à fondre complètement, une élévation de 57 mètres du niveau des mers. © Sabrina Blanchard - AFP
L’Antarctique renferme suffisamment de glace pour provoquer, si cette dernière venait à fondre complètement, une élévation de 57 mètres du niveau des mers. © Sabrina Blanchard - AFP

Pour cette nouvelle étude, les chercheurs ont mené la plus longue évaluation de la massemasse des glaces dans dix-huit régions de l'Antarctique. Ils ont utilisé des données fournies par des photographiesphotographies aériennes en haute résolutionrésolution prises par des avions de la NasaNasa, ainsi que des images radar provenant de satellites de multiples agences spatiales. Elles ont permis de déterminer qu'entre 1979 et 1990, l'Antarctique avait perdu en moyenne 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an. Entre 2009 et 2017, ce sont 252 milliards de tonnes chaque année qui ont disparu.