Planète

Le satellite au secours de la recherche sur les tortues de mer

ActualitéClassé sous :zoologie

-

Tous les spécialistes des diverses espèces de tortues de mer estiment qu'ils ne disposent que de peu de connaissances sur la vie de ces créatures marines.

Crédit : www.menv.gouv.qc.ca

Une équipe de chercheurs en biologie marine de l'University of Central Florida et du Hubbs-Sea World Research Institute de San Diego (Californie) mène des recherches sur Dermochelys coriacea, l'espèce de tortue qui dispose de l'habitat le plus vaste, des tropiques jusqu'aux régions subarctiques en passant par les eaux tempérées, et plonge jusqu'à une profondeur d'un kilomètre pour chercher ses proies préférées, les méduses.

Ces chercheurs s'intéressent plus particulièrement à la population du Archie Carr National Wildlife Refuge, situé au sud du Cap Canaveral en Floride. Là, les tortues adultes ont été équipées d'émetteurs qui transmettent des informations sur leur comportement via des satellites.

Actuellement, ces émetteurs ne fonctionnent que lorsqu'une tortue nage à la surface de l'océan, ce qui représente chaque jour 20% de son temps. Néanmoins, cette technique a déjà permis aux chercheurs de faire d'étranges observations. Ainsi,certaines de ces tortues ne se dirigent pas vers les eaux profondes mais restent près des bancs de pêche de crevettes, où les plus grandes d'entre elles sont menacées par les filets.

D'ores et déjà, cette équipe rêvent d'utiliser des émetteurs satellites qui pourraient être fixés aux tortues juste après l'éclosion et fonctionneraient dans les eaux profondes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi