La Pelagia noctiluca est une redoutable petite méduse d’environ dix centimètres. Recouverte de cellules urticantes, elle se trouve souvent proche des plages en été. Cet épisode des Chroniques du plancton, créées par Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS, nous emmène à sa rencontre.

La Pelagia noctiluca évolue généralement en bancs de centaines de milliers d’individus. Cette méduse de couleur rose à la particularité d’être bioluminescente lorsqu’elle est perturbée ou heurtée par les vagues. Elle brille grâce à un mucus secrété par son ectoderme.

Avec ses huit tentacules couvertes de cellules urticantes, il suffit d’un simple contact pour ressentir de vives douleurs voire, dans le pire des cas, une brûlure. Cette arme redoutable lui permet de capturer facilement des petits animaux du zooplancton. La Pelagia noctiluca se reproduit différemment des autres méduses puisqu’elle répand des ovules et du sperme au gré des courants. Une fois les ovules fécondés, naîtront de petites larves qui deviendront directement des méduses adultes.

© Chroniques du Plancton