L’océanologue est un expert des fonds marins, qui cherche à approfondir les connaissances déjà existantes en matière de protection de l’environnement ou d’exploitation de ressources marines. © leonardogonzalez, Fotolia.

Planète

Océanologue

MétierClassé sous :océan , métier de l’eau , Métiers verts

Soucieux de la protection de l'environnement marin et des ressources qu'il offre, l'océanologue utilise les mers et les océans comme terrains de jeux. Si toi aussi tu te sens un petit côté Jacques-Yves Cousteau, découvre vite toutes les facettes de ce métier passionnant.
 

L'océanologue est un scientifique spécialisé dans l'étude des mers et des océans, que ce soit au niveau des ressources, des sols ou des espèces animales et végétales qui les composent. Chercheur dans l'âme, il se rend sur le terrain afin d'effectuer des prélèvements et des observations, mais passe la majorité de son temps en laboratoire, afin d'étudier les données recueillies. L'océanologue peut ainsi effectuer des recherches sur les origines de la vie, la prévention des tremblements de terre, l'évolution des écosystèmes, la population des fonds marins. Son but est d'accroître les connaissances déjà existantes sur la mer, d'agir en faveur de la protection de l'environnement et de l'exploitation des ressources marines.

De nouvelles sources de recherches s'ouvrent également à lui d'un point de vue médical en étudiant de nouvelles possibilités de traitements médicaux et pharmaceutiques grâce à l'exploitation des algues. Scientifique travaillant sur des problématiques mondiales, l'océanologue est amené à partager ses connaissances en rédigeant des articles dans des revues spécialisées ou en participant à des conférences internationales.

Le métier d'océanologue est très proche de celui d'océanographe. Les deux étudient l'océan, mais l'océanologue va se concentrer sur les formes de vie présentes dans les océans et l'exploitation des ressources marines, alors que l'océanographe va se concentrer sur l'étude scientifique des océans.

Les principales compétences et qualités requises

Un océanologue est un scientifique multidisciplinaire et polyvalent, il doit :

  • maîtriser aussi bien la biologie que l'informatique, la physique, la géologie ;
  • savoir réaliser des mesures, des calculs et des expériences ;
  • savoir interpréter les résultats de recherches et d'expériences ;
  • concevoir des modèles théoriques pour émettre des hypothèses et observations ;
  • savoir rédiger des articles scientifiques ;
  • maîtriser l'anglais ;
  • mener une activité de veille scientifique ;
  • savoir travailler en équipe ;
  • faire preuve de curiosité et de patience.
Même si cela reste marginal, l’océanologue fait des sorties en mer afin de prélever des échantillons ou faire des observations sur site. © KIM, Fotolia

Les conditions de travail

Expert des fonds marins, le métier d'océanologue se pratique majoritairement en laboratoire. Le temps passé en mer est estimé à un mois au total, le temps d'effectuer des missions d'observations et de recueil de données. Une fois les prélèvements faits, cet expert en biologie marine retourne dans son laboratoire afin de procéder à un véritable travail de recherche, de croisement et d'exploitation des données. L'océanologue doit aimer le travail en équipe lorsqu'il part en expédition en mer et doit savoir partager ses connaissances avec la communauté scientifique.

Comment devenir océanologue ?

Le métier d'océanologue est accessible avec un bac+5 minimum. Voici quelques diplômes possibles :

  • master Chimie de l'environnement marin, mention Chimie et Sciences du vivant ;
  • master Recherche Océanographie, spécialité biologie et écologie marines ;
  • master Marine Sciences, parcours Géophysique marine ;
  • école d'ingénieur (ENSTA, ESIM, ISITV) ;
  • doctorat.

Le salaire d’un océanologue

Un océanologue débutant gagne environ 2.000 à 2.200 euros brut par mois. Dans la fonction publique, le salaire d'un océanologue variera et évoluera en fonction de son grade et de son échelon. Son ancienneté fera également augmenter son salaire au fil des ans. Son salaire pourra dépasser les 3.000 euros brut mensuel en fin de carrière. En tant qu'enseignant-chercheur, son salaire ira de 3.000 à 6.500 euros brut par mois entre son début et sa fin de carrière. Dans l'industrie, les salaires peuvent être plus élevés.

Les perspectives d’évolution d’un océanologue

Un océanologue peut, après plusieurs années d'expérience, prétendre à un poste de direction au sein de l'organisme de recherche pour lequel il travaille, ou au sein d'une université.

Entreprises qui emploient des océanologues

  • Organisme de recherche 
  • Universités
  • Industrie navale ou pétrolière
  • Entreprises de protection du milieu marin
  • Entreprises de gestion de la pêche

Maman, l'océanologue est un explorateur des fonds marins. Pourtant nous sortons très peu en mer mais passons beaucoup de temps dans notre laboratoire. Le but ? Étudier le fonctionnement du monde sous-marin et faire un état des lieux de ses différentes ressources, qu'elles soient végétales ou animales. On peut ainsi être amené à rechercher de nouveaux traitements médicaux élaborés à partir d'algues, étudier la dérive des continents, surveiller le risque de pollution ou encore les conséquences du réchauffement climatique. On peut aussi faire des recherches sur les conséquences des gisements pétroliers sur les écosystèmes environnants.
 

À voir aussi :