La norme NF EN 1338 régit la pose des pavés en béton, la norme NF EN 1339 celle des dalles. L’appareillage peut se faire de différentes façons : à joints droits, à joints alternés (photo), en opus romain, etc. © Marlux France

Maison

Dallage ou pavage : quel est le principe de la pose sur sable ?

Question/RéponseClassé sous :aménagement du jardin , pose de dallage , revêtement de terrasse

La pose sur sable s'effectue à sec, sans mortier, sur un sol préalablement décaissé. Adaptée à une allée ou une terrasse, cette technique est plus simple et rapide à mettre en œuvre que la pose collée ou scellée.

Le périmètre est d'abord délimité avec des piquets reliés par un cordeau. Puis, selon l'importance de l'ouvrage, le sol est creusé à la pelle et à la pioche ou à l'aide d'une mini-pelleteuse. La profondeur se définit en fonction de l'usage prévu et de la nature du terrain :

  • dallage ou pavage piétonnier : 10 à 12 cm sur sol peu déformable (graveleux, sableux...), environ 25 cm sur sol déformable (argileux, limoneux...) ;
  • aire carrossable : 30 à 35 cm.

Le décaissement doit respecter une pente d'écoulement de 1 à 2 cm/m : en direction d'un caniveau ou du jardin pour une terrasse, du centre vers les bords dans le cas d'une allée.

Pour un usage piétonnier, l’épaisseur finie de la forme drainante est de 5 à 10 cm. Celle du lit de pose est de 3 à 4 cm pour un dallage, de 4 à 5 cm pour un pavage. © M.B.

Une assise solide et stable

Le fond de fouille est ratissé et compacté, tout en contrôlant le dénivelé au niveau à bulle ou laser. On étale ensuite une membrane géotextile qui va empêcher la repousse des herbes. Elle doit remonter d'une dizaine de centimètres sur les côtés. Un sol ferme et perméable autorise une pose directe sur sable. Dans le cas contraire, il faut établir une forme drainante avec du tout-venant (mélange de pierraille et de gravier) que l'on dame énergiquement en contrôlant de nouveau la pente. 

Les bordures d’abord, le dallage ou pavage ensuite

Réaliser les bordures en premier facilite la pose du revêtement. On peut utiliser des éléments en béton, en bois, en pierre naturelle ou reconstituée...  ou simplement des pavés. Une fois les bordures en place, le sable est étalé et tiré à la règle de manière à obtenir une épaisseur constante. Les dalles ou pavés se posent à l'avancement en ménageant des espacements réguliers de trois à dix millimètres, selon les cas. Au fur et à mesure, on les enfonce de 10 millimètres au maillet pour bien les asseoir dans le lit de sable.

Il faut prendre soin de contrôler souvent le niveau et la pente d'écoulement. Les joints sont garnis au balai de sable lavé ou de sable polymère qui, convenablement humidifié, présente la particularité de durcir en séchant. Garantissant ainsi une meilleure tenue dans le temps des éléments.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi