Malgré les avantages qu’offre le solid state drive (SSD), le disque dur reste à ce jour la technologie de stockage de masse la plus abordable économiquement. © Sergey, Fotolia

Tech

Western Digital : des disques durs de 40 To grâce aux micro-ondes

ActualitéClassé sous :informatique , disque dur , disque dur hybride

Le fabricant Western Digital a dévoilé une nouvelle technologie d'enregistrement magnétique assisté par micro-ondes grâce à laquelle la densité de stockage des disques durs va pouvoir croître de façon constante dans les années qui viennent. On nous promet des disques durs de 40 To à l'horizon 2025.

Le disque dur demeure à ce jour la solution la plus économiquement viable pour un stockage de masse. C'est pourquoi les fabricants s'emploient à repousser les limites physiques de cette technologie. C'est ce que vient de faire Western Digital avec sa dernière innovation dénommée MAMR (microwave-assisted magnetic recording ou enregistrement magnétique assisté par micro-ondes). Il s'agit d'une technologie à assistance énergétique qui va permettre d'augmenter sensiblement la densité des disques durs.

Les innovations dans le domaine du stockage des données sont rares et se heurtent souvent à la problématique de leur industrialisation. Aujourd'hui, la principale alternative au bon vieux disque dur est le SSD (solid state drive), un stockage sur de la mémoire flash qui s'est imposé dans les smartphones et les tablettes ainsi que les ordinateurs portables et les serveurs hybrides. Seulement, le coût du SSD est encore élevé en raison du prix de la mémoire flash et la production ne peut pas suivre le rythme de croissance des données produites par nos activités numériques.

Vers une densité de 4 térabits par pouce carré dans les disques durs

C'est pour cette raison que la technologie MAMR de Western Digital est une avancée importante. L'entreprise a travaillé avec le professeur Jimmy Zhu de l'université Carnegie Mellon qui est à l'origine de cette invention. Au cœur de cette innovation se trouve un « oscillateur à couple de spin » qui produit un champ d'hyperfréquences inférieur à ce qui était possible jusqu'à présent. Selon le constructeur, cela permet d'augmenter la densité de stockage sur une même surface sans compromettre la fiabilité et de viser, à terme, les 4 térabits par pouce carré.

Ainsi, Western Digital estime que la technologie MAMR autorisera une progression constante de la densité de stockage. La marque envisage l'arrivée de disques durs de 40 téraoctets en 2025. D'ici là, un premier modèle de disque dur MAMR devrait sortir en 2019, mais l'on ignore encore sa capacité.

Pour en savoir plus

Des disques durs 2,5 pouces ultrafins chez Western Digital

Article initial de Sylvain Biget, paru le 26/04/2013

Voici les disques durs 2,5 pouces les plus minces du moment. Avec leurs cinq millimètres d'épaisseur, les WD Black SSHD et WD Blue de Western Digital vont permettre d'amincir encore les portables, et pourquoi pas donner aux tablettes une capacité de stockage conséquente.

Plus de 500 Go d'espace de stockage dans une tablette, c'est tentant ! C'est, en tout cas, ce que Western Digital pourrait proposer aux fabricants. Le constructeur californien de disques durs vient en effet d'annoncer le lancement de deux modèles, dont l'un hybride (il combine un disque dur classique et une mémoire NAND en SSDsolid-state drive). Tous deux présentent la particularité d'être épais de seulement cinq millimètres.

Proposé en 2,5 pouces, le WD Black SSHD (solid-state hybrid drive), le modèle hybride, dispose de 24 Go de mémoire sur une carte SSD associée à un disque dur de 500 Go. Le WD Blue, quant à lui, n'est pas hybride, mais reprend toutes les autres caractéristiques du précédent.

Les disques hybrides ne sont pas une nouveauté. Cette dernière réside plutôt dans la mode de la minceur, inaugurée par Seagate il y a maintenant un mois avec le Seagate Laptop Thin SSHD. Ce disque dur hybride mesurait 2,5 pouces et 7 mm d'épaisseur, soit 2 mm de plus par rapport aux WD Black SSHD et WD Blue. Cela semble peu, mais c'est énorme pour un constructeur de tablettes ou d'ordinateurs portables s'il souhaite amincir, encore et toujours, la taille de ses modèles. Ainsi, Apple peine systématiquement à gagner moins d'un millimètre sur ses tablettes et iPhone et cherche, pour y parvenir, à changer de technologie d'écran, par exemple.

Légers, costauds et surtout ultrafins, les deux modèles de disques durs 2,5 pouces proposés par Western Digital sont également dotés d’une norme de connecteur SATA qui serait susceptible d’intéresser les fabricants de tablettes. Ils pourraient ainsi gonfler leur mémoire afin qu’elle atteigne au moins les 500 Go. © Western Digital

Des disques durs ultrafins, plus légers et moins bruyants

Au niveau des caractéristiques techniques, les boîtiers WD Black SSHD et WD Blue sont dotés de disques durs d'une capacité de stockage de 500 Go, tournant 5.400 fois par minute et capables de supporter un débit théorique de 6 Go/s (SATA3).

Western Digital s'enorgueillit d'être parvenu à deux autres exploits. D'abord, celui d'avoir réduit le niveau sonore à 15 dBA au repos et à 17 dBA lors de l'accès aux données, les rendant ainsi 10 % moins bruyants que leurs concurrents. Ensuite, le fabricant se targue de lancer des disques durs plus légers de 36 % par rapport aux modèles équivalents.

La consommation électrique est également adaptée à un appareil mobile, puisqu'elle plafonne à 1,5 watt en lecture-écriture, et 0,55 watt lorsque le disque est au repos. Sur le papier, les deux modèles semblent très résistants. Ainsi, le WD Black SSHD pourrait encaisser un choc équivalent à 1.000 g (g étant l'unité d'accélération), et le WD Blue de 400 g.

SFF-8754, futur connecteur standard des disques durs ?

L'autre nouveauté remarquable est la présence d'un petit connecteur Edge Card à la norme SFF-8784. Il permet à la fois d'alimenter le disque dur en énergie et de faire transiter les données via le connecteur SATA. C'est ce type de connecteur que l'on peut trouver sur les tablettes. Cette norme de connecteur devrait se généraliser, puisqu'elle a été mise au point par trois des principaux constructeurs de disques durs : Western Digital, Seagate et Toshiba.

Pour le moment, Western Digital n'a pas annoncé le prix du WD Black hybride. En revanche, il commercialisera le WD Blue au tarif hors taxes de 89 dollars (environ 68 euros).