Sciences

Couche électronique

DéfinitionClassé sous :chimie , couche électronique , niveau électronique
Avec ses treize électrons, l’aluminium compte trois couches électroniques : (K)2(L)8(M)3. © Rutger Middendorp, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Le terme de couche électronique, une des bases de la chimie, désigne une zone à la périphérie du noyau d'un atome, dans laquelle on trouve des électrons. Le nombre de couches électroniques augmente avec le nombre d'électrons et donc, avec le numéro atomique (Z) d'un atome.

Couches électroniques K, L et M

Dans une première approximation, on peut considérer qu'une même quantité d'énergie est nécessaire pour arracher deux électrons situés sur une même couche.

Les couches électroniques sont désignées par des lettres de l'alphabet. La couche K est la plus proche du noyau. Puis viennent les couches L, M, etc.

Un nombre maximum d’électrons sur chaque couche électronique

Le nombre maximum d'électrons que peut contenir chaque couche électronique est défini par le principe de Pauli. Il est défini par la formule suivante :

2n2

où n représente le nombre quantique attribué à la couche en question.

Ainsi, par exemple, la couche K peut contenir 2 x 12 = 2 électrons. Et la couche L, 2 x 22 = 8 électrons.

Une couche électronique remplie est dite saturée.

Lorsque l'atome se trouve dans son état fondamental, les électrons remplissent les couches « dans l'ordre alphabétique ». L'oxygène, par exemple, compte huit électrons qui se répartissent de la façon suivante : (K)2(L)6.

À voir aussi :