Sciences

CV : langues étrangères, comment qualifier son niveau ?

Question/RéponseClassé sous :CV et entretien d'embauche , Etudiants , université
Ne pas bluffer sur son niveau en langues étrangères : le recruteur vous démasquera très vite. © Fotolia

Pour les langues étrangères, les recruteurs le savent bien, chacun a tendance à surévaluer son niveau. Selon une étude auprès de personnes chargées des ressources humaines, ils estiment à plus de 60 % les candidats qui surestiment leur niveau en langue étrangère et sont même 12 % à penser que c’est systématique.

Si vous indiquez par exemple un niveau d’Anglais « excellent », vous avez de fortes chances que votre entretien se termine en anglais, il ne sert donc à rien de tricher dans ce domaine car vous en paierez le prix fort.

Langues étrangère dans le CV : indiquez le niveau réel

Indiquer votre niveau réel ne vous jouera jamais de tour, et vous assura une reconnaissance du recruteur trop souvent habitué à des mensonges dans ce domaine.

Il est conseillé de privilégier des termes comme « courant » ou « niveau scolaire » voire « bilingue », qui restent plus précis qu’un simple « lu, écrit, parlé » qui ne renseigne pas vraiment sur votre réel niveau dans une langue.

Mettez en avant vos atouts

Si vous avez passé des examens reconnus du type TOEFL ou TOEIC, n’hésitez pas à indiquer votre score, c’est encore le meilleur moyen pour la personne de se faire une idée précise de votre niveau réel.

Notez que si vous êtes bilingue, il faut le mettre en valeur tant en France nous manquons de jeunes diplômés bilingues. C’est un véritable atout dans votre jeu à l’heure de la sélection, ne vous en privez donc pas.

À retenir sur les langues étrangères dans les CV

Votre niveau en langue étrangère est le meilleur piège des recruteurs, ne leur donnez pas le bâton pour vous faire battre, soyez sincère.