Sciences

Étoile symbiotique

DéfinitionClassé sous :Astronomie , étoile symbiotique , étoile binaire
La grande image est celle prise au sol de la nébuleuse du Crabe du Sud, Hen2-104, dans le Centaure. Cette nébuleuse est large de plusieurs années-lumière. L'encart montre une image de la région centrale prise par Hubble. © Romano Corradi, Instituto de Astrofisica de Canarias, Tenerife, Spain/Mario Livio, Space Telescope Science Institute, Baltimore, Md./Ulisse Munari, Osservatorio Astronomico di Padova-Asiago, Italy/Hugo Schwarz, Nordic Optical Telescope, Canarias, Spain/Nasa

Les étoiles symbiotiques sont des systèmes binaires constitués d'une géante rouge ordinaire (le plus souvent de type M et parfois des types G ou K) ou d'une Mira, et d'une étoile plus chaude (généralement une naine blanche, mais parfois aussi une étoile massive de la séquence principale, voire une étoile à neutrons).

Caractéristiques des étoiles symbiotiques

En raison de l'existence d'un transfert de matière de la première à la seconde composante, par suite du vent stellaire, il peut se produire périodiquement des explosions similaires à celles des novae. La plupart des étoiles symbiotiques ont des périodes orbitales de quelques années, mais certaines bouclent leurs orbites en plusieurs décennies. 

Activité d'une étoile symbiotique

Schémas montrant l'activité d'une étoile symbiotique comme Hen2-104. © Nasa
  1. Une géante rouge pulsante et une naine blanche compacte et chaude en orbite l'une autour de l'autre ;
  2. La géante rouge éjecte ses couches supérieures sous forme de vents stellaires. La naine blanche capture ses vents et les concentre le long d'un plan équatorial. Elle en accrète une partie en formant un disque ;
  3. Lorsque assez de gaz s'est accumulé, une explosion se produit ressemblant à celle d'une nova (ce n'est pas une supernova). Le gaz chaud produit par l'explosion forme alors deux bulles en expansion de part et d'autre du plan équatorial ;
  4. Quelques centaines d'années plus tard, le même phénomène se répète avec formation d'une autre paire de bulles. L'ensemble donne la forme d'un sablier.

Les plus connus de ces astres sont Z AndromedaeR Aquarii et CH Cygni.