Une vision d'artiste d'une sphère de Dyson en cours de construction (ou en train de se détruire) autour d'une étoile ayant donné naissance à une civilisation technologique gourmande en énergie. © Paul Duffield

Sciences

Un étrange signal radio venu de l'étoile HD 164595 (MAJ)

ActualitéClassé sous :Astronomie , civilisation E.T. , civilisations extraterrestres

-

Située à seulement 95 années-lumière, l'étoile HD 164595 a plusieurs traits en commun avec notre Soleil. Depuis quelques jours, elle intrigue beaucoup les scientifiques. Un fort signal radio provient en effet de sa direction. Quel objet peut bien être à l'origine de ce bruit inhabituel ? Un phénomène naturel peut-il l'expliquer ou bien s'agit-il d'un artefact construit par une civilisation extraterrestre ?

Pour Seth Shostak, astronome à l'institut Seti, il est peu probable que le signal radio capté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 soit le fait d'une civilisation extraterrestre voulant entrer en communication avec nous. En effet, sur les 39 tentatives d'« écoute » menées par l'équipe, capter un tel signal n'est arrivé qu'une seule fois, a-t-il relevé. En outre, il rappelle que les découvreurs n'avaient pas jugé nécessaire alors de les prévenir, bien que ce soit la procédure en cas de détection d'un « candidat-Seti ». Autrement dit, ils n'y croyaient pas trop.

Il est plus probable que ce soit une interférence terrestre qui en soit à l'origine. Néanmoins, « nous continuerons de surveiller ce système d'étoile, a indiqué l'astronome, on n'a pas encore couvert toute la gamme de fréquences dans laquelle le signal pourrait être situé ».

-------------

Article initial paru le 31/08/2016 à 11:37

Samedi, Paul Gilster a expliqué sur son blog Centauri Dreams qu'il avait eu accès à un document scientifique portant sur un nouveau « candidat Seti ». Effectivement, « un puissant signal radio dans la direction de HD 164595 » se démarque du bruit de fond venu de l'espace. Il a été détecté précisément le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 situé à Zelenchukskaya, dans le Caucase, en Russie, non loin de la frontière avec la Géorgie.

Les chercheurs insistent bien sur le fait que personne n'a encore conclu qu'il s'agit d'un signal émis par une civilisation extraterrestre. C'est une hypothèse parmi les autres envisagées — c'est même en dernier recours. En attendant, il est nécessaire de recueillir davantage d'informations sur cette étoile située à seulement 95 années-lumière (c'est donc relativement proche à l'échelle de la Galaxie).

Dans sa FAQ, l'Institut Seti explique que « les signaux à bande étroite (de seulement quelques hertz ou moins) sont la marque d'un émetteur volontairement construit. Les bruits cosmiques naturels, tels que les pulsars, les quasars et le turbulent gaz interstellaire dans notre propre Voie lactée n'ont pas une signature radio aussi étroite. La statique de ces objets est répartie dans l'ensemble du cadran ».

Le signal radio détecté durant 2 secondes en direction de HD 164595 le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600, à Zelenchukskaya, en Russie. La longueur d’onde est à 2,7 cm et son amplitude est estimée à 750 milijanskys (mJy). © Bursov et al.

Une civilisation extraterrestre de type I ou de type II ?

En tout cas, plusieurs chercheurs plaident pour une surveillance accrue de cet astre situé en direction de la constellation d'Hercule, très similaire à notre Soleil (0,99 masse solaire et une métallicité identique !) et âgé de quelque 6,3 milliards d'années. Depuis 2015, l'existence d'une exoplanète est connue autour de HD 164595. Considérée comme une Neptune chaude, elle boucle son orbite circulaire en 40 jours. Bien entendu, sa présence n'exclut pas celle d'autres planètes, restées pour l'instant cachées.

Dans son article, Paul Gilster rapporte que les auteurs de ces recherches ont tenté de déterminer à quel type de civilisation E.T. ce signal radio appartiendrait sur l'échelle de Kardashev. Selon eux, si le signal est émis dans toutes les directions avec la même intensité, la civilisation pourrait être de type II, c'est-à-dire en mesure d'exploiter directement l'énergie de son étoile au moyen, par exemple, d'une sphère de Dyson (c'est aussi une hypothèse alternative avancée pour expliquer les curieux changements de luminosité de KIC 8462852 alias l'étoile de Tabby, « l'étoile la plus mystérieuse de la Galaxie »). Autrement, si le faisceau n'est dirigé que vers nous, alors la civilisation pourrait être de type I, en résumé, à un stade où toute la puissance disponible sur sa planète est exploitée. Alors, nous appelle-t-on de là-bas (le signal a été émis en 1920) ?

Vue partielle du radiotélescope RATAN-600, en Russie. © ESO

Il ne faut pas perdre de vue que le signal peut avoir une explication naturelle, rappellent les astrophysiciens. Comme l'a indiqué Jean Schneider, chercheur au CNRS et à l'origine du fameux catalogue Exoplanet.eu, l'étoile HD 164595 a pu amplifier par effet de lentille gravitationnelle le signal d'un phénomène lointain, en arrière-plan. Comme lui, espérons que ce ne soit pas dû à un artefact...

Le Allen Telescope Array, en Californie, et le Boquete Optical Seti Observatory, à Panama, sont à pied d'œuvre. Bientôt, nous aurons un prochain épisode. Par ailleurs, une conférence de presse a été programmée le 27 septembre prochain, lors du 67e Congrès international de l'astronautique à Guadalajara, au Mexique, pour donner plus de détails sur l'étoile HD 164595. Nul doute que de nombreux chercheurs répondront favorablement à l'invitation.