Santé

Tchat avec Axel Kahn : les possibilités techniques et légales

Dossier - L'Homme immortel : éternité et médecine régénérative
DossierClassé sous :médecine , philosophie , immortalité

-

La salamandre est symbole d'immortalité. Cet animal a été gâté par la nature : son corps peut s'autorégénérer. Saurons-nous un jour percer son secret ? L'Homme pourra-t-il, lui aussi, vivre l'éternité grâce à la médecine régénérative ?

  
DossiersL'Homme immortel : éternité et médecine régénérative
 

L'Homme pourra-t-il, lui aussi, régénérer naturellement tout ou partie de son corps si complexe ? Pourrons-nous faire repousser des tissus ou même des organes entiers ? Les paralytiques pourront-ils remarcher ? Et, si l'on pousse plus loin, pourrons-nous vivre éternellement ? Merci à Axel Kahn pour ses réponses au tchat du 23 Mai 2005.

Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir Axel Kahn

nemO : bonsoir !
McFly : bonjour Tous
ddwarf : C'est un honneur
evospin : bonjour
Cedvano :Bonjour Axel Kahn
ppappy : Bonjour M. Axel Khan
0yoyo : Bonsoir
bluedot : Bienvenue M. Kahn
Nicolas : Bonsoir
rawdaw : hi
le_cheveulu : hello
doguo : Salutations
pete mitchell : bonsoir monsieur

Axel Kahn : Bonjour à toutes et à tous. Dans ce tchat, il est interdit d'interdire. Je répondrai donc à toutes vos questions.

Lilo : En quoi consiste votre travail de tous les jours?

Axel Kahn : Je dirige un très gros laboratoire de recherches dans lequel travaillent 46 équipes. Mes tâches peuvent être divisées en deux parties : 1) des fonctions hiérarchiques et administratives de direction que vous pouvez imaginer ; 2) une participation à l'élaboration et à l'interprétation des programmes scientifiques.

Corail : Bonsoir quelles sont les applications de la thérapie génique aujourd'hui ?

Axel Kahn : Aujourd'hui, la thérapie génique a peu d'applications validées. Les seuls succès concernent des maladies rares avec déficit immunitaire. Une bonne quinzaine d'enfants ont été mis en rémission, mais trois d'entre eux ont développé un cancer. Dans l'avenir, la thérapie génique pourrait être un moyen d'administrer des médicaments protéiques : au lieu d'injecter de l'insuline chez un diabétique, ou de l'EPO chez des personnes anémiques, peut-être pourra-t-on un jour transférer aux malades le gène codant ces protéines.

Fabien : L'immortalité est-elle une chose possible où non ? Elle est possible dans le sens d'un suivi médical strict ? Est-il possible que toutes les cellules se régénèrent ? Je sais que ce n'était qu'une question mais bon cela à l'air d'être un sujet très intéressant donc j'en ai posé plusieurs. Merci par avance de votre réponse. Cordialement. F

Axel Kahn : L'immortalité est sans doute impossible, malgré les progrès médicaux et la maîtrise croissante des cellules souches. Les salamandres régénèrent bien mieux que nous ; elles n'en meurent pas moins de vieillesse. 

0yoyo : Pensez-vous qu'en comprenant comment les salamandres régénèrent leurs organes nous puissions arriver à faire de même chez l'Homme?

Axel Kahn : La compréhension des mécanismes de régénération chez la salamandre nous permettra de rechercher des traces de mécanismes équivalents chez l'Homme. Des résultats expérimentaux suggèrent déjà que nous n'avons pas tout perdu du « secret de la salamandre ». Ce n'est pas demain que l'on parviendra à redonner aux Hommes la capacité de régénérer un membre entier. En revanche, les renseignements obtenus pourraient permettre d'améliorer la régénération d'organes comme le cœur ou le cerveau.

Bluedot : La salamandre est-elle la seule espèce à avoir un jour présenté de tels mécanismes de régénération ? Je pense en particulier aux scorpions résistants aux radiations. Serait-il possible (techniquement du moins) de combiner ces différents mécanismes par manipulations génétiques ?

Axel Kahn : La régénération est un phénomène naturel très largement réparti dans la nature. Elle concerne les plantes, de très nombreux animaux inférieurs et même quelques vertébrés, tels que la salamandre. Il est probable que ces processus de régénération dépendent de plus d'un gène. Les faire réapparaître par transfert de gènes ne serait donc sans doute pas simple.

Laurent : L'interdiction d'expérience sur l'embryon en France handicape-t-elle notre recherche ?

Axel Kahn : Il est certain que les spécialistes de la reproduction humaine en France aimeraient disposer d'une loi aussi libérale que celle de Corée ou d'Angleterre. Mais de toute façon aucune équipe française, n'aurait pu faire mieux et plus vite que ce que les Coréens viennent de publier. Il faut d'ailleurs remarquer que les Coréens ont également battu à plate couture de nombreux pays autorisant le « clonage thérapeutique » tels que l'Angleterre.

Anouchka : Bonsoir et tout d'abord merci mille fois pour ce tchat. Quant on parle de la régénération cellulaire, pensez-vous que cela aurait un impact sur l'aspect visuel d'un individu ? Paraître plus jeune, etc. ?

Axel Kahn : Si on arrivait à stimuler une très bonne régénération des cellules souches de la peau (c'est ce que tentent de faire en général nombre de crèmes cosmétiques), il n'y a pas de doute que cela modifierait l'aspect et donnerait l'air jeune.

Bluedot : Bonjour, passionnante perspective que l'élucidation des mécanismes de régénération de la salamandre. Mais cette régénération produit-elle des tissus « neufs » ou déjà endommagés par les mécanismes du vieillissement (avec un patrimoine génétique endommagé par ces derniers) ? Peut-on envisager de lutter efficacement également contre ces derniers (mutations pour causes internes et externes) ? Au passage, merci pour votre énorme travail de vulgarisation.

Axel Kahn : Des mécanismes existent pour que les cellules souches à l'origine de la régénération restent jeunes et conservent un ADN non endommagé. Cependant ces mécanismes peuvent être pris en défaut. Les cellules souches sont ainsi à l'origine des cancers. Cela dit, malgré le potentiel régénératif de la salamandre, elle vieillit néanmoins, sans doute parce que la population de cellules souches diminue, et peut-être aussi parce que les anomalies de l'ADN s'accumulent malgré tout.

Xerthro : Quelle est la durée de vie maximum du cerveau, estimée ? La limite de l'éternité ne serait-elle pas tout simplement la limite du temps de vie d'un cerveau humain, seul organe irremplaçable ?

Axel Kahn : On n'a jamais pu calculer séparément la durée de vie d'un cerveau de la durée de vie de la personne à laquelle il appartient.

Vince : Bonsoir, pour en revenir à la salamandre et à ses capacités  de régénération. Quand on parle de régénération, de quel type de régénération est-il exactement question ?

Axel Kahn : L'ablation d'un membre de la salamandre ou d'une partie de son cœur entraîne la régénération de la structure réséquée. Le mécanisme est une dédifférenciation et une prolifération des cellules au niveau du moignon suivies de la régénération proprement dite.

Philouze : Bonjour Axel Kahn, en lisant des articles concernant le  vieillissement, la mort programmée des cellules et le cancer, on finit par déduire que tous les organismes naissent avec un compte à rebours gravé en eux... et que si on tente de l'atteindre, ou de le dépasser, le cancer agit un peu comme une autodestruction « de secours» . Qu'en est-il vraiment ?

Axel Kahn : Il n'y a sans doute pas de programme génétique de vieillissement et de mort à proprement dit. Le vieillissement et la mort apparaissent être la conséquence de modifications qui ne sont pas rejetées par l'évolution car elles ne nuisent nullement à la prolifération de l'espèce. Il en va de même du cancer aux âges avancés de la vie. Le destin d'une cellule, dans un organisme ou en culture, est soit de vieillir et de mourir, soit de se cancériser et d'être immortel.

Jeanpierre : Quelle est l'importance de la découverte de l'équipe de scientifiques coréenne concernant la production de cellules souches embryonnaires et pourra-t-on ainsi dans un futur proche guérir les blessures ou maladies provoquant des paralysies ?

Axel Kahn : L'équipe coréenne a réalisé une véritable prouesse technique beaucoup plus qu'une vraie découverte scientifique. L'obtention d'embryons clonés et, à partir d'eux, de lignées de cellules souches embryonnaires, pourra être très importante pour mener des recherches scientifiques. L'utilisation thérapeutique des cellules ainsi obtenues est sans doute plus lointaine, voire incertaine.