Santé

Tchat avec Axel Kahn : l'éthique et l'avenir des techniques

Dossier - L'Homme immortel : éternité et médecine régénérative
DossierClassé sous :médecine , philosophie , immortalité

-

La salamandre est symbole d'immortalité. Cet animal a été gâté par la nature : son corps peut s'autorégénérer. Saurons-nous un jour percer son secret ? L'Homme pourra-t-il, lui aussi, vivre l'éternité grâce à la médecine régénérative ?

  
DossiersL'Homme immortel : éternité et médecine régénérative
 

Cette page présente la seconde partie du tchat réalisé avec Axel Kahn, la première partie se trouve en page précédente.

Cavaille : En partant sur l'idée que l'Homme deviendra immortel par procédés techniques (changement de corps...), quels seraient d'après vous, les impacts pour nos sociétés ?

Axel Kahn : 

1. L'Homme ne deviendra pas immortel, même avec le progrès médical.

2. Néanmoins, sa longévité moyenne continuera de croître.

3. L'impact sur nos sociétés dépend de l'état dans lequel seront les personnes les plus âgées, et de l'évolution des comportements. Si l'espérance de vie est à 120 ans et que les entreprises licencient leurs collaborateurs à 55 ans, nos sociétés se préparent à des temps difficiles.

Lilo : Quelle est la différence entre le clonage thérapeutique et le simple clonage ?

Axel Kahn : On appelle clonage, la reproduction asexuée de cellules ou d'organismes. Chez l'Homme, la première étape du clonage est de remplacer le noyau d'ovules par le noyau d'une cellule de la personne que l'on veut cloner. Si cela marche, cela donne un embryon qui peut être utilisé à des fins scientifiques ou thérapeutiques, ou bien être mis dans le ventre d'une femme dans le but de faire naître un enfant. Dans ce dernier cas, on parle de clonage reproductif ou clonage tout court.

Bluedot : Quel message souhaitez-vous faire passer lors de la publication d'un ouvrage tel que Le secret de la salamandre ?

Axel Kahn : Je désire rendre compte honnêtement de l'avancée des sciences et des techniques préciser ce qui est possible, probable ou incertain. Ces sujets faisant l'objet de débats il s'agit de donner aux citoyens qui le désirent les moyens de se forger une opinion.

Nee : La médecine s'améliore et laisse présager une augmentation de la durée de vie, mais la détérioration de la qualité de l'air et de la  nourriture ne va-t-elle pas « compenser" » ces avancées, ou du moins les limiter ?

Axel Kahn : C'est possible. Certaines statistiques suggèrent par exemple que l'épidémie d'obésité en Amérique du Nord pourrait aboutir à limiter, voire à annuler, l'augmentation continue de l'espérance de vie que l'on observe depuis plus d'un siècle.

Nicolas : Avez-vous concrètement connaissance d'une ou plusieurs techniques médicales qui vont révolutionner et changer notre espérance de vie ?

Axel Kahn : Il n'y a sans doute pas de techniques miracles qui nous rendraient immortels ou nous permettraient de doubler notre longévité. Cependant, la combinaison de progrès multiples sur les cellules souches et sur les mécanismes physiologiques du vieillissement laisse espérer des progrès supplémentaires dans l'augmentation de l'espérance de vie des êtres humains.

Lilo : La loi anglaise autorise la production d'embryons par transfert de noyaux, à condition de les détruire avant 14 jours, pour la recherche sur les maladies génétiques, la stérilité etc. Qu'en est-il de la loi française?

Axel Kahn : La loi française autorise la recherche sur des embryons « surnuméraires ». Il s'agit d'embryons créés pour répondre au désir d'enfant d'un couple stérile mais finalement non utilisés et conservés dans l'azote liquide. La production d'embryons pour la recherche est interdite en France. De plus, le développement de l'embryon sujet d'expérience ne doit pas être prolongé au-delà de 7 jours en France.

Lilo : Si chacun était éternel, il n'y aurait plus de place pour tout le monde sur la planète ? On parle déjà de famine, surpopulation etc.

Axel Kahn : Il est évident que l'immortalité ne serait compatible avec la survie sur Terre que si l'Homme cessait de se reproduire, ou bien se massacrait en masse...

Martine : Quelle est votre position sur les OGM ?

Axel Kahn : Vous voulez parler, je pense, des plantes transgéniques. Personnellement, je n'y suis pas opposé si des efforts sont faits pour utiliser cette technique non seulement au profit des grandes sociétés d'agrochimie, mais également des populations qui ont besoin de disposer de nouvelles variétés végétales. Cela étant dit, il faut que les citoyens informés expriment leur sentiment : on ne peut certainement pas les forcer à consommer des aliments fabriqués à partir de plantes transgéniques si cela leur répugne.

Evospin : R. Dawkins nous dit dans Le gène égoïste qu'il est théoriquement possible d'augmenter largement l'espérance de vie en sélectionnant des personnes (surtout des femmes) qui sont encore fertiles le plus tard possible (50 ans puis progressivement 60 etc.). Qu'en pensez-vous ?

Axel Kahn : Je n'ai jamais lu que Richard Dawkins dise exactement cela. Le concept de gène égoïste est différent. Il propose que la sélection darwinienne n'est pas liée à la compétition entre les organismes, mais entre les gènes de ceux-ci agissant de façon égoïste en faveur de leur diffusion maximale.

Freddy : Qui est Fabrice Papillon, coauteur du livre ?

Axel Kahn : Fabrice Papillon est un journaliste de la radio (Europe 1) et de la Télévision (TV 5). Depuis un livre que nous avons écrit en 1998 sur le clonage, il s'est en partie spécialisé dans le journalisme scientifique.

Danny CPX : Axel Kahn bonsoir, vous avez coécrit, avec Albert Jacquard, un ouvrage que je viens de terminer : L'avenir n'est pas écrit. Vous y parlez entre autres de l'ingérence scientifique, de l'éthique. Pensez-vous que la médecine du génome, l'antivieillissement en occurrence soit « condamnable » au même titre que la manipulation de l'embryon humain à des fins immorales ?

Axel Kahn : Il n'est pas illégitime de mener des recherches dans le but de ralentir l'irréparable outrage des ans.

Emperor : Les conséquences sur l’environnement ou l'Homme ne vous font donc pas peur ?

Axel Kahn : Je suis tout à fait conscient des perspectives favorables et des dangers de cette évolution scientifique et technique. Le but de mon implication dans la réflexion éthique est de tenter de maximiser les chances de retombées favorables et minimiser les risques de conséquences délétères pour l'Homme ou l'environnement.

Bluedot : Manipuler les gènes revient à intervenir sur un système extrêmement complexe dont on ne connaît pas encore toutes les interconnexions. Comment estimez-vous les risques (cancers, viabilité à long et très long terme, etc.) ?

Axel Kahn : Réparer un gène altéré par une mutation, si on savait le faire, ne devrait guère être dangereux. En revanche, ajouter ou inactiver des gènes peut avoir des conséquences plus difficiles à prévoir et méritant d'être étudiées au cas par cas. Une telle étude est néanmoins possible. En laboratoire, nous avons l'habitude de créer tous les ans des centaines de micro-organismes ou d'organismes dont les gènes ont été modifiés. À ma connaissance, cette activité scientifique a été moins grevée d'incidents ou d'accidents que la majorité des autres innovations liées à la modernité. Je ne connais pas de maladies ou de mort humaines que l'on puisse sans discussion attribuer aux « OGM » créés par les biotechnologies. On ne pourrait pas dire la même chose de l'industrie chimique, du nucléaire, des transports, de l'énergie, etc.

Freddy : Quelle est l'espèce animale dont la longévité est la plus importante ? La salamandre ?

Axel Kahn : L'espèce animale dont la longévité est la plus importante est peut-être certaines espèces de tortues qui peuvent atteindre près de deux siècles. On dit que les carpes peuvent atteindre 100 ans.

-- Axel Kahn : MERCI de cette passionnante discussion à toutes et tous, BONSOIR.

-- Merci beaucoup Axel Kahn à très bientôt

-- MERCI A VOUS AXEL KAHN

-- Jo :-DEJA ?

-- Nanard49 : merci à vous

-- bluedot : Merci beaucoup !

-- Neo : Le temps passe vite avec vous.

-- Emperor : merci bien pour cette discussion intéressante

-- Mysto : merci beaucoup Axel Kahn

-- Corail : Merci infiniment !

-- Alexandre : Ce fut un plaisir

-- Anouchka : Ce fut un énorme plaisir, on aimerait pouvoir prolonger cette discussion Merci beaucoup à vous

-- Neo : Un énorme plaisir.