Santé

Du jus de citron pour lutter contre le SIDA!

ActualitéClassé sous :médecine , SIDA

-

Des tests effectués en laboratoire démontrent que le jus de citron est efficace pour détruire le HIV (virus du SIDA) ainsi que les spermatozoïdes.

Représentation schématique du virus HIV. Crédit: Harvard AIDS Institute.

Si les tests prévus sur les primates et l'homme sont couronnés de succès, le jus de citron pourrait devenir un moyen de contraception efficace pour les femmes n'ayant pas accès à d'autres moyens de contraception comme les préservatifs ou la pilule.

Cependant les experts de la lutte contre le SIDA préviennent qu'actuellement aucune preuve n'a encore été apportée sur l'efficacité de protection du jus de citron chez la femme.

Les expériences réalisées in-vitro démontrent qu'une solution contenant 10% de jus de citron réduit de 1000 fois l'activité du virus du SIDA. De plus, il a été démontré qu'un volume de jus de citron permettait l'inactivation de deux volumes de sperme.
La forte acidité du jus de citron serait responsable de son activité spermicide et virucide.

Un remède de "grand-mère"?

Le plus étonnant est que cette méthode de contraception a largement été utilisée pendant 300 à 400 ans dans les régions méditerranéennes, avant l'arrivée des moyens modernes de contraception. Cela laisse supposer que les effets secondaires d'un tel traitement ne sont pas importants.

Cependant d'autres spécialistes mettent en garde. Effectivement le pouvoir d'inactivation de solutions acides sur le HIV et les spermatozoïdes est connu depuis plusieurs années. En revanche, les dommages potentiels d'une telle acidité sur le vagin et l'utérus ainsi que son impact sur le développement de certains microbes demeurent inconnus.

Robert Short qui dirige l'équipe Australienne travaillant sur ce sujet reconnaît que des expériences supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si les femmes peuvent réellement utiliser le jus de citron comme moyen de contraception et de protection contre le HIV, sans effet secondaire.
L'équipe prévoit d'effectuer des expériences sur des singes très prochainement.

  Par Olivier Namy - Futura-Sciences UK