Planète

Primate

DéfinitionClassé sous :zoologie , phylogénie , singe
Les singes, à l’image de ces macaques japonais, sont le plus souvent des animaux sociaux, intelligents, dotés de mains préhensiles. Ils figurent parmi les plus importants représentants de l’ordre des primates. © Uron, Fotopedia, cc by nc sa 2.0

Les primates correspondent à un ordre de mammifères, regroupant entre autres les singes, les lémuriens, les loris, les tarsiers ou l'Homme. Étymologiquement, le terme signifie « première place » et ne se réfère pas aux caractéristiques de ces animaux.

Origine des primates

Le débat demeure encore sur l'origine des primates. D'un point de vue phylogénétique, on considère que les primates font partie du superordre des euarchontes, et qu'ils ont une parenté avec l'ordre éteint des plésiadapiformes. Certains de ces animaux primitifs, comme Purgatorius, pourraient être les ancêtres des primates, ce qui plaiderait pour une apparition à la fin du Crétacé, vers 65 millions d'années. Au plus tard, les premiers primates sont apparus il y a 55 millions d'années, l'époque où vivait par exemple Archicebus achilles.

Caractéristiques des primates

Les primates représentent un ensemble assez hétérogène en tailles et en habitudes : du petit microcèbe de 13 cm et de 30 g au gorille de 1,75 m et de 250 kg. Tous présentent des aptitudes à la vie arboricole, bien que quelques espèces préfèrent vivre au sol. Parmi les principales caractéristiques communes aux primates, on retrouve :

  • des yeux frontaux permettant une vision binoculaire à mettre en rapport avec un développement important des aires visuelles cérébrales ;
  • des membres à cinq doigts terminés par un ongle plat en lieu et place des griffes, avec chez certains une mobilité accrue de la main permettant une préhension efficace, grâce à un pouce opposable.

En règle générale, les primates disposent d'un cerveau plutôt volumineux leur permettant de résoudre des tâches cognitives complexes. Mais le processus est poussé à l'extrême chez les hominoïdes, les grands singes et l'Homme se distinguant par leurs capacités intellectuelles importantes.

Lémuriens et loris

L'ordre des primates de subdivise en de nombreuses ramifications. D'un côté, on trouve par exemple les loris et les lémuriens, généralement de petite taille et particulièrement adroits dans les arbres.

Tarsiers et singes

L'autre grande subdivision nous amène vers les tarsiers, aux yeux particulièrement développés, et aux signes, qui composent la majorité des espèces de primates. Répartis sur tous les continents (excepté l'Antarctique), on distingue les singes du Nouveau Monde de ceux de l'Ancien Monde, qui comprennent par exemple les grands singes, ou les babouins.

L’Homme

Aujourd'hui, il ne reste qu'un seul représentant du genre humain : Homo sapiens. Mais de nombreuses espèces se sont succédé depuis 2,5 millions d'années et l'apparition d'Homo habilis.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.