Les femmes qui attendent une fille seraient plus sujettes à l’inflammation, ce qui expliquerait par exemple l’exacerbation de l’asthme chez elles. © Kaspars Grinvalds, Fotolia

Santé

Grossesse : le sexe du bébé influence l'immunité de la mère

ActualitéClassé sous :grossesse , immunité , inflammation

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

Forme du ventre, envie de salé, nausées matinales... Certains prétendent pouvoir prédire le sexe du bébé en fonction des symptômes de la mère. Voici qu'une nouvelle étude pointe des différences entre les mamans attendant des garçons ou des filles : elles concernent la réaction immunitaire maternelle.

Selon qu'elles attendent un garçon ou une fille, les futures mamans affirment parfois observer des différences dans leurs nausées matinales, leurs envies ou aversions alimentaires, voire d'autres symptômes. Des études ont déjà suggéré que le sexe du bébé jouerait un rôle dans certains processus physiologiques chez les futures mamans : dans le contrôle de la glycémie, dans la pression artérielle ou la sécrétion de cortisol (hormone du stress).

Mais le sexe du bébé influence-t-il l'immunité et l'inflammation chez la future mère ? Dans un nouvelle étude parue dans Brain, Behavior, and Immunity, des chercheurs de l'université d'État de l'Ohio (États-Unis) ont suivi 80 femmes enceintes pendant leur grossesse. Pour savoir si des marqueurs de l'immunité, les cytokines, variaient en fonction du sexe du bébé, ils ont réalisé des tests de laboratoire.

Si c'est une fille, la future maman est plus sujette à l'inflammation

D'un côté, il n'y avait pas de différences dans les taux de cytokines sanguines chez les femmes en fonction du sexe du bébé. De l'autre, si les cellules immunitaires des futures mères étaient exposées à des bactéries, celles qui provenaient de femmes attendant des filles produisaient plus de cytokines pro-inflammatoires.

L'excès d'inflammation représente un stress pour l'organisme et peut favoriser des symptômes comme de la fatigue. Une inflammation élevée chez les mamans de bébés filles pourrait aussi jouer un rôle dans l'exacerbation de certains symptômes, comme dans l'asthme. Une des explications possibles à cela serait que des hormones sexuelles affectent l'inflammation chez la mère.

Un accouchement filmé par IRM  Pour la première fois, des scientifiques de la Charité – Universitätsmedizin à Berlin ont filmé la naissance d’un bébé par imagerie par résonance magnétique (IRM). Les images sont diffusées en accéléré.