Planète

Comment fonctionne un filtre à particules ?

Question/RéponseClassé sous :Automobile , filtre à particules , common-rail
Les filtres à particules, en complément du pot catalytique, sont censés diminuer la pollution causée par les moteurs diesel. © Hatsukari715, Wikimedia Commons, DP

Un filtre à particules et un système de filtration qui permet d'éviter le rejet de fines particules contenues dans les gaz de combustion (cheminée à bois, chauffage au fioul, moteur diesel, par exemple). Elles sont particulièrement toxiques pour l'Homme et constituent la principale cause de pollution de l’air en milieu urbain.

Autopsie d’un dispositif de filtre à particules

Un filtre à particules (FAP) est un dispositif complet qui comprend plusieurs éléments : une partie composée d'un pré-catalyseur associée à un support en silicium, des sondes chargées de contrôler la pression et la chaleur, et un logiciel de contrôle relié au calculateur des moteurs de technologie common rail (ou injection directe à rampe commune). Un filtre à particules comprend également un système d'ajout de cérine qui se fait dans le réservoir à chaque plein. On peut dire qu'un filtre à particules est un élément intelligent, car il se régénère automatiquement tous les 500 km.

Le fonctionnement du filtre à particules, une histoire de températures

C'est grâce à l'élévation en température que les suies contenues dans le filtre sont brûlées. Un maintien prolongé du filtre à haute température n'étant pas la meilleure des choses, des dispositifs d'injection de cérine permettent de refroidir le filtre mais aussi le pot. Même si un filtre à particules est un dispositif performant, jusqu'à 5 % des particules pourraient de pas être stoppées par le filtre.

Le FAP et le revers de la médaille

Après un certain temps, les automobilistes qui roulent régulièrement en ville avec une voiture diesel équipée d'un filtre à particules ont à déplorer de nombreux problèmes, que ce soit des ennuis de puissance du moteur, de turbocompresseur, voire la casse du moteur. Il est donc recommandé de ne pas trop rouler en cycle urbain pour ne pas trop pratiquer de sous-régime. Certains constructeurs proposent une technologie équivalente au FAP mais distincte : le filtre à oxydation.