Planète

Acariens : l'aoûtat et les tiques

Dossier - Les acariens, envahisseurs invisibles
DossierClassé sous :zoologie , acariens , parasites

-

Les acariens sont partout, mais nous ne les voyons pas. Ils colonisent tous les milieux, grouillant de la profondeur de nos matelas à la poussière de nos appartements. Certains sont des parasites nuisibles, d'autres des alliés précieux.

  
DossiersLes acariens, envahisseurs invisibles
 

Depuis qu'ils les étudient de façon systématique (c'est-à-dire depuis le début du XXe siècle), les scientifiques sont émerveillés par la diversité des acariens et par leur extraordinaire capacité d'adaptation. Prenons l'exemple de l'aoûtat et des tiques.

Le terme « aoûtat » désigne la larve de l'espèce d'acariens Trombicula autumnalis. © Marek Velechovsky, Shutterstock

Les scientifiques ont décrit environ 50.000 espèces d'acariens, tapies dans tous les milieux imaginables. Ces animaux appartenant à la classe des arachnides (un embranchement des arthropodes, caractérisés par la présence de huit pattes, contre six pour les insectes) ont en effet été retrouvés, outre dans nos couettes, au contact de nombreuses plantes, dans les mares, au cœur des ruches ou dans le pelage d'innombrables espèces de mammifères, par exemple les chiens.

Cheyletus sp. est un acarien prédateur des lits. Ici, une scène de cannibalisme entre ces acariens. © Pascal Goetgheluck/Mona Lisa, reproduction et utilisation interdites

Comment aoûtats et tiques font-ils pour se nourrir ?

Pour se nourrir sur le dos de son hôte infortuné, un acarien tel que Thrombicula autumnalis, plus connu sous le nom d'aoûtat ou de « vendangeron », ne fait pas dans la dentelle. Après avoir planté ses crochets dans l'épiderme de l'animal, il déverse dans la blessure un liquide acide qui va dissoudre les tissus touchés, pour sucer le mélange nutritif ainsi obtenu, et dont la digestion se terminera dans son propre intestin...

Voir aussi : Piqûre d'aoûtat : lutter contre les démangeaisons.

Rostre d'une tique. Les barbules servent à garder le rostre enfoncé dans la peau. © Pascal Goetgheluck/Mona Lisa, reproduction et utilisation interdites

Quant aux tiques, redoutées de tous les randonneurs et gens de la campagne, ce sont les acariens les plus connus, mais également les plus volumineux, puisque leur taille peut atteindre plusieurs millimètres.

Voir aussi : Que faire en cas de morsure de tique et pourquoi est-ce dangereux ?

Déplacement des acariens

Pour se déplacer, les acariens ont recours à des stratégies inattendues. Principal mode de locomotion : l'auto-stop, qu'ils effectuent en s'agrippant aux pattes des scarabées ; un seul d'entre eux peut transporter, bien involontairement, jusqu'à 500 acariens !

Quand ils n'ont pas recours au scarabée, les acariens s'embarquent à bord d'une larve d'insecte, dont ils repèrent l'odeur avant de s'accrocher au véhicule de fortune par des fils gluants... Une forme « acarienne » de ceinture de sécurité !