Les piqûres d'aoûtat provoquent d'intenses démangeaisons très désagréables au niveau des zones de la peau chaudes et humides. © Bugboy52.40, Wikimedia Commons, DP

Planète

Piqûre d'aoûtat : lutter contre les démangeaisons

Question/RéponseClassé sous :Été , piqûre d'aoûtat , démangeaisons

Les aoûtats sautent surtout sur leur hôte en fin d'été ou au début de l'automne (d'où leur nom, du mois d'août). Ces acariens provoquent d'intenses démangeaisons. Comment s'en protéger ?

L'aoûtat, un petit acarien de couleur rouge, aussi appelé trombidium, rouget, puron ou vendangeron selon les régions, ne doit pas être confondu avec un autre acarien, le trombidion soyeux, tout à fait inoffensif.

Car l'aoûtat, ou plutôt la larve de cet arachnide, est un parasite des petits animaux et de l'Homme qui ne laisse pas insensible...

Piqûre d'aoûtat et traitement

La piqûre d'aoûtat laisse sur la peau une zone rouge et peuvent entraîner des fièvres. Mais surtout, l'aoûtat, provoque d'intenses démangeaisons dans les plis de la peau, principalement à l'arrière des genoux et à la ceinture, car cette petite bête adore les endroits chauds et humides.

Dans ce cas, une pommade antihistaminique devrait suffire à faire rentrer les choses dans l'ordre.

Photo de piqûres d'aoûtats. © DR

Se protéger des piqûres d'aoûtat

Les aoûtats infestent principalement les personnes en contact avec la nature, car ils vivent dans nos jardins et sautent sur leur hôte dès qu'ils en ont la possibilité, surtout en fin d'été ou au début de l'automne (d'où leur nom, du mois d'août).

Il est donc aussi possible de se protéger en portant des vêtements couvrants (pantalon, manches longues) ou de traiter chimiquement les zones infestées pour les éliminer.

Cela vous intéressera aussi