Planète

Esturgeon européen

DéfinitionClassé sous :zoologie , Esturgeon européen , Acipenser sturio
Esturgeon européen. © Cemagref

D'après la Liste rouge nationale, l'esturgeon européen fait partie des espèces menacées en France.

L'esturgeon européen, le plus grand poisson migrateur de France, passe la majeure partie de sa vie en mer et rejoint les eaux douces pour se reproduire.

Autrefois présente dans tous les grands fleuves d'Europe occidentale, cette espèce amphihaline a progressivement disparu, au cours du XXe siècle, de la majeure partie de son aire de répartition. Elle ne compte plus désormais qu'une seule population de quelques milliers d'individus, dont les derniers sites de reproduction sont limités au bassin versant Gironde-Garonne-Dordogne, et dont les jeunes et les adultes fréquentent les eaux marines de l'Atlantique nord-est, de la Manche et de la mer du Nord.

L'espèce est classée « En danger critique d'extinction » en France tout comme au niveau mondial.

Catégorie Liste rouge nationale : en danger critique d'extinction (CR)

Une espèce fragilisée

Prisé depuis longtemps pour la qualité de sa chair et la production de caviar, l'esturgeon européen a fortement souffert de la surpêche. Bien que protégé et interdit à la pêche en France depuis 1982, il fait encore l'objet de captures accidentelles à l'embouchure des grands estuaires ou en mer.

La destruction de ses habitats par l'extraction de granulats dans les fleuves et les estuaires a accentué la fragilisation de l'espèce. La présence de barrages représente une menace supplémentaire pour l'accomplissement de sa migration, les passes à poissons existantes n'étant pas adaptées à sa grande taille. De plus, son âge élevé de maturité sexuelle (environ 10 ans pour les mâles et 15 ans pour les femelles) entraîne un rythme très lent de renouvellement de ses populations.

La protection de l'esturgeon européen dans les textes

L'esturgeon européen est notamment inscrit aux annexes II et IV de la Directive européenne « Habitats » (1992) et à l'annexe I de la convention de Washington sur le commerce international des espèces menacées (CITES, 1973). Il fait l'objet en France d'un plan national d'action incluant en particulier : 

  • la sensibilisation des pêcheurs professionnels pour les encourager à remettre à l'eau ces poissons en cas de capture accidentelle ;
  • la mise au point de méthodes de reproduction en captivité.

Développées par le Cemagref, ces méthodes visent à favoriser le repeuplement de l'espèce grâce au relâcher de jeunes poissons en milieu naturel.

Sources