Morus nigra. © pcgn7, Flickr CC by nc 2.0

Planète

Mûrier noir

DéfinitionClassé sous :botanique , murier , mûre

Le mûrier noir est un arbre au beau feuillage vert sombre, pouvant atteindre 15 à 20 m de hauteur.

Mûrier à fruits. © Mauroguanandi, Flickr CC by 2.0

Appellations 

Le mûrier noir (Morus nigra) est un représentant de la famille des moracées. On le nomme également « mûrier à fruits ».

Description botanique 

Il s'agit d'un petit arbre plus touffu que le mûrier blanc. Sa couronne est arrondie et son tronc, assez court, peut atteindre 1 m de diamètre. Ses feuilles caduques sont alternes, glabres ou légèrement pubescentes sur leur revers. Ces feuilles, mesurant jusqu'à 15 cm de longueur, sont cordiformes ou lobées, alternes et inégalement dentées, en pointe au sommet et en cœur à la base, alors que chez le mûrier blanc, les feuilles sont glabres, de couleur vert clair et plutôt arrondies, voire luisantes. Cet arbre fleurit en mai-juin, ses fleurs mâles et femelles s'épanouissant en chatons séparés, parfois même sur des branches différentes. Le mûrier noir donne des fruits comestibles d'environ 25 mm de longueur, très tachants et fragiles, qui arrivent à maturité vers la mi-août.

Le mûrier noir est un arbre fruitier originaire d'Asie occidentale. © Fotero, Flickr CC by nc 2.0

Origines 

Il s'agit d'une espèce d'arbre fruitier originaire d'Asie occidentale et qui a été introduite en Europe par les Grecs et les Romains, pour ses fruits, les mûres.

Exigences culturales 

Cet arbre est rustique et apprécie notamment  les terrains secs, légers et rocailleux. 

Utilisation 

Alors que le mûrier blanc était autrefois utilisé pour accueillir les chenilles de bombyx, afin de produire de la soie, son cousin, le mûrier noir, offre des qualités décoratives et un bois très dur, dense et avec des couleurs et des veinures remarquables très recherchées en marqueterie. Autrefois, ses fruits étaient réputés pour préparer un sirop utilisé pour soigner les maux de gorge.

Auteur : Michel Caron