Amandier. © Tim Waters, Flickr CC by nc-nd 2.0

Planète

Amandier

DéfinitionClassé sous :botanique , rosacée , arbre fruitier

L'amandier est un arbre fruitier mesurant 5 à 10 m de hauteur, très connu pour la qualité gustative de ses fruits.

Prunus dulcis. © TreesOfTheWorld.net, Flickr CC by nc-sa 2.0

Appellations

L'amandier (Prunus dulcis) fait partie de la famille des rosacées, comme l'abricotier, le cerisier, le merisier, le pêcher et le prunier.

Description botanique de l’amandier

Cet arbre présente un port ovoïde qui s'étale avec le temps. Son tronc est noueux, ainsi que ses branches. Son écorce devient grisâtre et écailleuse avec l'âge. Ses feuilles sont caduques, alternes, beaucoup plus longues que larges, lancéolées et denticulées. Il s'agit d'un des premiers arbres à annoncer le printemps, avec l'apparition de belles fleurs, de couleur blanc rosé, en février-mars et cela avant le développement du feuillage. Ses fleurs, qui comptent cinq pétales et renferment de nombreuses étamines, sont souvent groupées par deux. Ses fruits, les amandes, sont allongés et aplatis, mesurent 3 à 4 cm de diamètre et présentent une enveloppe duveteuse, verte puis beige, qui s'ouvre à maturité.

L'amandier est originaire d'Asie occidentale. © Bambo, Flickr CC by nc-sa 2.0

Origines

Cet arbre, originaire des plateaux d'Asie occidentale, est cultivé depuis plus de 5.000 ans en Iran. Il a été introduit en Égypte par les Hébreux, puis en Europe par les Grecs. En France, sa culture s'est développée à partir du Moyen Âge. Dans notre pays, il est cultivé essentiellement dans le Midi.

Exigences culturales de l’amandier

L'amandier est très sensible au froid et a besoin de lumière. Il apprécie une exposition ensoleillée et résiste bien à la sécheresse. Il s'adapte même aux terrains pauvres et peut pousser sur des sols caillouteux et secs. Il se plaît dans les terres calcaires.

Utilisation

Les fruits de l'amandier sont des graines non toxiques car ne contenant pas d'acide cyanhydrique, comme c'est le cas chez beaucoup de rosacées. On les utilise en pâtisserie et en confiserie.

Auteur : Michel Caron