Planète

Bythaelurus giddingsi, la nouvelle roussette des Galápagos

ActualitéClassé sous :zoologie , îles des Galápagos , Charles Darwin

Les îles des Galápagos montrent une nouvelle fois la richesse de leur faune. Une espèce de roussette, baptisée Bythaelurus giddingsi, y a été découverte. Ce petit requin, mesurant moins de 50 centimètres, vit à environ 500 mètres de profondeur.

Comme les autres poissons chondrichtyens, qui comprennent les raies et les requins, les roussettes ont un squelette cartilagineux. © McCosker et al. 2012, ZooTaxa

Du nouveau dans les eaux profondes des îles des Galápagos, chères à Darwin. Une espèce de roussette - petit requin de la famille des scyliorhinidés - y a été découverte. C'est sur la base de sept spécimens que l'animal a été décrit. Il a été baptisé Bythaelurus giddingsi, en référence au réalisateur de films sous-marins Al Giddings.

La découverte n'est pas exactement récente puisque les roussettes décrites ont été pêchées lors d'expéditions qui se sont déroulées entre 1995 et 1998. C'est John McCosker, chercheur à l'Académie des sciences de Californie qui est allé sillonner le plancher océanique vallonné de cette région, à bord du sous-marin Johnson Sea-Link. Il en a rapporté sept spécimens de la nouvelle espèce, qui ont permis d'effectuer les descriptions présentées dans ZooTaxa.

Bythaelurus giddingsi, une nouvelle roussette d'environ 50 cm

Ces poissons chondrichtyens vivent très près des fonds marins, à des profondeurs variant entre 428 et 562 mètres. Ils sont assez facilement distinguables des huit autres espèces du genre Bythaelurus, selon les auteurs. Leur peau est en effet recouverte de taches circulaires plus pâles que le reste du corps qui, lui, est marron en face dorsale et plus clair (de la couleur des taches) en face ventrale.

La roussette des Galápagos. © Alison E. Schroeer

La roussette des Galápagos (de son nom vernaculaire) mesure une cinquantaine de centimètres. La taille des spécimens pêchés variait entre 40 et 45 cm, mais la technique utilisée pour les collecter (une sorte d'aspirateur) facilite la capture de petits individus. Les auteurs supposent donc que la taille des animaux décrits est légèrement biaisée, d'autant plus qu'ils ont aperçu d'autres individus (non capturés) sensiblement plus grands. Quoi qu'il en soit, B. giddingsi est de taille moyenne, comparée aux autres espèces du même genre qui mesurent de 29 à 70 cm.

B. giddingsi  s'ajoute à la liste déjà étoffée des roussettes, qui forment la famille la plus importante des requins (superordre Selachimorpha), avec environ 150 espèces. Dans les eaux des Galápagos, cette nouvelle roussette sera bien protégée. Les îles sont en effet intégrées à une des plus grandes réserves marines du monde, qui s'étend sur 133.000 km². Elle abrite une biodiversité très riche et souvent endémique de la région, comme l'iguane marin des Galápagos (Amblyrhynchus cristatus). Le site est d'ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.